Le Kényan prêt pour son incroyable défi — Eliud Kipchoge

Solenn Plantier
Octobre 12, 2019

Eliud Kipchoge est devenu le premier homme à passer sous la barre mythique des deux heures au marathon, samedi à Vienne, lors d'une course non officielle conçue dans tous les détails pour permettre l'exploit.

Dans la capitale autrichienne, le Kényan de 34 ans s'élancera à 08h15 locales (06h15 GMT) sur un circuit plat de 9,9 km, à parcourir un peu plus de 4 fois, avec, au terme des 42,195 km, le fol espoir d'écrire l'histoire de l'athlétisme. Je suis un homme heureux. "Les limites que l'on a sont dans la tête", a confié le recordman du marathon à 48h00 de sa tentative qu'il compare à "marcher sur la Lune" pour la première fois.

C'est dans l'ancienne réserve de chasse du Prater, dans le centre de Vienne, qu'aura lieu l'expérience qui ne manque pas de susciter quelques critiques, certains estimant qu'il s'agit davantage d'un événement médiatique et commercial que d'un exploit sportif. Cette tentative a été mise sur pied par le géant de la pétrochimie INEOS, qui détient notamment le Lausanne-Sport. Seules les caméras de l'organisateur sont autorisées à filmer la course, qui s'est déroulée sous les yeux de nombreux spectateurs parmi lesquels Chris Froome, le quadruple vainqueur du Tour de France et leader de l'équipe cycliste Ineos. Ce n'est pas tout: 41 "lièvres", dont le Suisse Julien Wanders, se relaieront pour épauler Eliud Kipchoge dans sa quête. Etant donné des conditions optimisées, ce temps ne sera pas homologué par la fédération internationale (IAAF). Il a été emmené par 35 lièvres, qui se sont relayés par groupe de sept sur le parcours.

Alors oui, cette barre des deux heures fait fantasmer bon nombre de marathoniens. La dernière fois, en mai 2017, il était passé à 25 secondes d'atteindre son objectif sur la légendaire piste de Formule 1 de Monza, en Italie. "Je me sens mieux préparé et je suis confiant".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL