Le rappeur Samat tué par balles lundi soir : un règlement de compte ?

Pierre Vaugeois
Octobre 9, 2019

Le corps du rappeur français Samat, âgé de 37 ans, a été retrouvé sans vie, ce lundi 7 octobre, après 19h30, sur le parking du McDonald's de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise). La police judiciaire de Versailles a été saisie de l'enquête.

Malgré ces belles paroles, à 37 ans, Samat a pourtant eu de nombreux ennuis avec la justice.

Déjà, en 2010, il avait été arrêté pour avoir participé à un règlement de comptes devant le supermarché Cora de Garges-lès-Gonesse. La permission de sortie obtenue ce lundi 7 octobre 2019 devait lui permettre d'entamer la promotion de son prochain album, pour relancer une carrière musicale au point mort. Quelques jours plus tard, la victime de cette fusillade et Kalash Criminel avaient mis en ligne le clip de leur collaboration, Crime organisé.

D'après les infos du Parisien, il aurait abattu d'une balle dans la tête alors qu'il stationnait sur le parking du McDo. Rappeur depuis la fin des années 1990, il débute en 1998, en intégrant notamment le collectif La Rafale. En 2006, il a sorti son premier album, Juste Milieu, un plaidoyer contre la violence dans lequel il s'adresse à la jeune génération.

Le ou les auteurs ont rapidement pris la fuite à bord d'un autre véhicule qui est recherché par la police. Il avait en outre collaboré avec Sofiane ou encore Kaaris.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL