Pas de paiement des jours de grève, annonce Pepy — SNCF

Xavier Trudeau
Octobre 30, 2019

La grève se poursuit à la SNCF ce mercredi 30 octobre.

Le service est très perturbé sur cet axe reliant Paris à la Bretagne, aux Pays-de-la-Loire et au Sud-Ouest à la suite d'une grève déclenchée le 21 octobre au technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine), spécialisé dans la maintenance quotidienne des trains. "Ce n'est pas légitime de payer les jours de grève et chacun le sait!" Mais la direction de la compagnie ferroviaire assure qu'à partir de jeudi et jusqu'à dimanche, ce sera huit TGV Atlantique sur dix qui pourront circuler.

Tout en faisant part de son "incompréhension" face à cette grève sans préavis qui dure depuis plus d'une semaine, la directrice du TGV Atlantique appelle à ce que "le dialogue continue mais dans une situation où les trains roulent, où on s'occupe de nos clients" et s'engage à "continuer à travailler sur les conditions de travail dès que le travail reprendra".

" On est au contact des grévistes, on parle reconnaissance du travail, travail du week-end, travail de nuit, mais il y a une revendication qu'il est impossible de satisfaire: c'est le paiement des jours de grève ", assène Guillaume Pepy.

Par ailleurs, la voie ferrée entre Béziers et Sète (Hérault), interrompue depuis 23 octobre à cause des intempéries qui ont affecté le Languedoc, ne sera pas rétablie avant fin novembre, a indiqué mardi le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. Ce " mouvement social est aujourd'hui sans objet dans la mesure où le projet de réorganisation qui était demandé a été retiré par la direction régionale.

" Concernant la demande de paiement des jours de grève il n'y a de la même façon aucune raison d'y donner suite, c'est ce que nous a dit la SNCF et c'est la position du gouvernement", avait-il conclu.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL