Paypal se retire du projet Libra — Officiel

Xavier Trudeau
Octobre 7, 2019

La nouvelle n'a cependant pas surpris puisque des rumeurs à ce sujet circulaient déjà dans la presse. "Nous préférons être au courant de ce manque de détermination le plus tôt possible", a-t-il asséné. Avec son projet Libra, lancé en juin, Facebook espère mettre sur pied une monnaie virtuelle censée permettre d'acheter des biens ou d'envoyer de l'argent aussi facilement qu'un message instantané.

Mais le projet a vite été critiqué par bon nombre de régulateurs et gouvernements à travers le monde. Ils redoutent également que la Libra ne soit utilisée pour tromper le fisc.

Une source proche de l'entreprise a expliqué au Financial Times qu'il "semblerait qu'il n'y ait eu que peu de travail de préparation fait avec les régulateurs financiers" et que les services de paiements tels que Paypal ne souhaitaient "pas voir l'attention des régulateurs déborder sur leurs affaires".

Le Trésor américain a envoyé des requêtes aux partenaires pour leur demander une revue complète de leurs programmes de lutte contre le blanchiment d'argent, d'après une source proche des organisations concernées.

Nouveaux vents contraires pour la libra, la cryptomonnaie en gestation de Facebook, particulièrement controversée.

La libra pour venir en aide aux pays émergents?

"PayPal a décidé de renoncer à toute participation à Libra Association pour le moment et de continuer à se concentrer sur la promotion de notre mission et nos priorités stratégiques alors que nous nous efforçons de démocratiser l'accès aux services financiers des populations mal desservies", est-il indiqué sur le site de PayPal.

Je n'ai vu aucun élément prouvant que la libra allait être capable d'accomplir tout cela, commente Martin Chorzempa, du Peterson Institute for International Economics, pour l'AFP. Face aux difficultés institutionnelles rencontrées par Libra, plusieurs partenaires repensent leur association à ce que beaucoup considèrent comme le plus gros projet crypto de ces dernières années. Les Facebook Credits n'ont pas vraiment été couronnés de succès, constate-t-il.

Quelques jours après que le Wall Street Journal ait déclaré que certains membres du consortium Libra Association pourraient le quitte, Paypal annonce qu'il se retire du projet.

Les géants des technologies ont entrepris de bâtir des galaxies d'appareils et de services qui maintiennent les utilisateurs dans leur écosystème plutôt que dans celui du voisin, tout en tâchant de redorer leur image, abîmée par des scandales sur le respect de la vie privée ou encore des accusations de faire des montages financiers pour payer le moins d'impôts possible. Le mois dernier, le ministre des Finances français Bruno Le Maire s'était dit opposé au développement de la cryptomonnaie "sur le sol européen", évoquant ses inquiétudes concernant notamment "la souveraineté monétaire" des États et des risques "systémiques" que pourrait entraîner la "privatisation éventuelle d'une monnaie (.) détenue par un seul acteur qui a plus de 2 milliards d'utilisateurs". Je ne suis pas à l'aise avec l'idée qu'un groupe privé crée une monnaie concurrente.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL