Ricardo Chavira critique Felicity Huffman et sa peine de prison — "Desperate Housewives"

Pierre Vaugeois
Octobre 9, 2019

"La vérité ne pèche pas, mais elle incommode." commente-t-il. Le tweet, lapidaire, a été écrit en espagnol et posté mercredi 9 octobre par Ricardo Chavira. L'homme politique a mis en parallèle la peine clémente de Felicity Huffman avec celle bien plus sévère - 5 ans de prison - à laquelle a été condamnée Tanya McDowell, maman sans-abri, pour avoir inscrit son fils dans une école hors de son secteur. Celui qui interprétait Carlos Solis dans la série à succès a exprimé le fond de sa pensée sur Twitter le 14 septembre dernier. Elle a été accusée d'avoir payé 15 000 dollars pour changer les résultats d'entrée à l'université de sa fille de 19 ans, Sofia.

Quatorze jours, soit pas grand-chose pour Ricardo Chavira, qui a dénoncé "le privilège blanc". Je l'ai vu à l'oeuvre pendant huit saisons alors je sais de quoi je parle. "Je l'ai vu pendant huit ans en travaillant sur 'Housewives'". "J'en ai été témoin tout au long de ma vie en tant que métisse, et je me suis battu au quotidien contre ses complexités et contre tous les préjugés culturels dont j'ai été victime des deux côtés". Mais peut-importe. Elle reçoit juste une petite tape sur la main... "Désolé, mais c'est de la merde", a-t-il relaté.

Dans la foulée, Ricardo Chavira a retweeté le candidat démocrate Bernie Sanders qui fustigeait un système judiciaire américain "raciste, cassé et qui doit être foncièrement réformé".

La condamnation de Felicity Huffman n'a pas provoqué la compassion d'un ancien collègue à elle.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL