Samuel Little : Le pire tueur en série de l'histoire américaine

Claudine Rigal
Octobre 8, 2019

L'homme de 79 ans a avoué avoir tué plus de 90 personnes sur une période de 30 ans. Agé de 79 ans, il a perpétré ces méfaits entre les années 1970 et 2005.

Arrêté et reconnu coupable pour trois meurtres, Samuel Little a été condamné et il purge une peine de prison à vie depuis 2014. Selon Al Jazeera, les fédéraux ont annoncé, à travers un communiqué que les analystes du crime estimaient que tous ses aveux étaient crédibles. Mais dernièrement, il a fait des révélations glaçantes à la police: il a avoué avoir assassiné 93 personnes, ce qui ferait de lui le tueur le plus prolifique de l'Histoire américaine.

"Pendant des années, Samuel Little a cru ne pas pouvoir être attrapé parce qu'il pensait que personne ne se souciait de ses victimes". Samuel Little y décrit ses victimes, celles qui n'ont pas été identifiées, leur âge et leur tenue. Ce dernier a renchéri que même s'il est déjà emprisonné, la police fédérale continue l'enquête, car "il est important de faire justice pour chacune des victimes, de clore tous les cas possibles".

Après la diffusion au début de l'année des portraits de plusieurs des victimes, dessinées de la main même de Samuel Little, la police met en ligne un site sur les aveux du tueur en série. Beaucoup ont été à l'origine considérés comme des overdoses, ou attribués à des causes accidentelles ou indéterminées. "Certains corps n'ont jamais été retrouvés", indique le FBI.

L'ancien boxeur, également connu sous l'identité de Samuel McDowell, avait été arrêté pour la première fois en 2012 dans un centre pour sans-abris du Kentucky. Il avait été extradé vers la Californie dans le cadre d'une affaire de drogue. Après son arrivée, les autorités ont pu faire le rapprochement des traces d'ADN avec trois affaires non résolues. Toutes trois avaient été battues et étranglées à Los Angeles.

Sa condamnation à perpétuité de 2014 avait pour objet trois meurtres.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL