Voici les pires gâteaux vendus en supermarché !

Evrard Martin
Octobre 3, 2019

Le résultat de l'enquête est clair: " Aucun biscuit de notre essai n'est assez bon d'un point de vue nutritionnel pour être consommé régulièrement", analyse le magazine. Le magazine a étudié 36 références de biscuits privilégiés pour le goûter des enfants, soit 16 biscuits au chocolat, 11 biscuits secs, 5 gâteaux aux fruits et 4 moelleux au chocolat, et le résultat n'est pas glorieux. Dans son dernier numéro d'octobre paru ce jeudi, 60 millions de consommateurs passe au crible plusieurs goûters vendus dans les supermarchés.

"Chaque biscuit a subi une série d'analyses pour déterminer la valeur calorique (pour 100 grammes de produit), le profil et les quantités d'acides gras, les teneurs en glucides et sucres, fibres, sel", explique le magazine. Quant aux "moelleux au chocolat", il vous faudra faire le deuil des célèbres "Napolitain" de LU dont la composition laisse franchement à désirer.

Même chose concernant les matières grasses, avec comme mauvais élèves les biscuits secs beurrés, particulièrement le Palmito de LU et le Palmier au beurre de St Michel.

Autre point négatif, la majorité de ces gâteaux contient très peu de fibres, "pourtant essentielles au bon fonctionnement du corps", souligne Le Figaro. Il s'agit des " fines gaufrettes au chocolat bio" de la marque Léa nature jardin bio. C'est d'ailleurs la note également attribué aux gâteaux aux fruits PIM'S Orange de LU, eux aussi à éviter, donc. Le goûter n'obtient que 6,5/20 à cause de la présence d'acrylamide, un composant " qui se forme naturellement lors de la cuisson des aliments au cours d'un ensemble de réactions chimiques" et qui présente selon la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes un risque pour la santé.

La liste est ici beaucoup plus courte. Pour ces biscuits les calculs ne sont pas bons. Parmi les biscuits les mieux notés, on peut notamment citer les Sondey (Lidl) qui obtiennent la note de 14,5/20, les biscuits quinoa et pépites de chocolat de Monoprix bio (13/20), mais aussi les Palmiers de chez Auchan Bio ou les "fourrés chocolat noir bio" de Bjorg. La solution? Redoubler de vigilance face aux étiquettes, privilégier les produits sans additifs, sans huile de palme et les moins sucrés et gras.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL