CPI: 30 ans de prison pour l'ex milicien congolais Bosco Ntaganda

Claudine Rigal
Novembre 8, 2019

L'ex milicien congolais, Ntaganda Bosco a été condamné ce jeudi 7 novembre, à 30 ans de prison par la Cour pénale internationale (CPI). Il est reconnu coupable de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre le 8 juillet 2019. Ils ont en effet estimé que les crimes pour lesquels Ntaganda a été condamné, "malgré leur gravité et son degré de culpabilité, ne justifiaient pas une peine d'emprisonnement à perpétuité". Aujourd'hui âgé de 46 ans, ce dernier est resté impassible lors de la lecture du jugement.

Bosco Ntaganda est l'un des cinq chefs de guerre congolais à avoir été traduit devant la Cour, fondée en 2002 pour juger des pires atrocités commises dans le monde.

Il a notamment écopé de peines de 30 ans pour persécution ainsi que meurtre et tentative de meurtre, les juges l'ayant reconnu coupable d'avoir exécuté un prêtre de ses propres mains.

C'est une peine cumulative de plusieurs autres peines.

"Des meurtres ont été commis à grande échelle", a affirmé le juge Robert Fremr lors de l'audience, précisant que les juges avaient pris en compte la "cruauté particulière" de certains crimes commis par Ntaganda.

Né au Rwanda, où il a fait ses armes avec le Front patriotique rwandais (FPR), M. Ntaganda, issu d'une famille tutsie, avait la réputation d'être un leader charismatique avec un penchant pour les chapeaux de cow-boy et la gastronomie. Aucune circonstance atténuante n'a été retenue par les juges de la Cpi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL