F1 - "Cela a été une année difficile", souligne Hamilton

Solenn Plantier
Novembre 5, 2019

En revanche, la 5e place de Lewis Hamilton signifie sa seconde fois en dehors de la première ligne pour le Grand Prix des États-Unis, il était aussi 5e en 2013.

Le triple champion du monde autrichien (1975, 1977, 1984) était directeur non-exécutif de l'équipe allemande jusqu'à son décès en mai dernier à 70 ans.

Le titre constructeurs en poche depuis le Grand Prix du Japon mi-octobre, les Flèches d'argent ont doublé la mise avec le Britannique Lewis Hamilton au GP des États-Unis dimanche, avec encore deux courses à disputer cette saison. Hamilton a été couronné champion du monde en 2008, avec McLaren, puis 2014, 2015, 2017, 2018 et 2019 avec Mercedes. Malheureusement, son équipier Valtteri Bottas l'a privé de ce coup double en le coiffant au poteau.

Avec son 6e championnat, il se place, à 34 ans, un titre devant le légendaire Juan Manuel Fangio et un derrière Michael Schumacher alors qu'il n'a pas encore manifesté l'intention de mettre fin à sa carrière et peut encore espérer devenir le recordman absolu.

" J'ai toujours dit que d'atteindre le record de Michael n'est pas un objectif. On essaiera de faire mieux", a encore dit celui qui est le seul pilote noir de la F1.

" Je suis reconnaissant à ce sport pour m'avoir apporté tant de choses et je lui suis reconnaissant d'être dans la position où je suis aujourd'hui".

" Je me sens au 7e ciel aujourd'hui", a-t-il confié, soulignant que toute sa famille était venue assister à son triomphe, à savoir son père et sa belle-mère, sa mère et son beau-père ainsi que sa fratrie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL