Le tacle de Michel Platini sur les privilèges du club — PSG

Solenn Plantier
Novembre 7, 2019

Michel Platini fait beaucoup parler de lui: ce matin, il s'est montré favorable à l'instauration de quotas de joueurs étrangers dans les clubs et a pris pour cible le PSG. avant de conseiller son jeune prodige, Kylian Mbappé. Tout est basé sur la richesse. Le président est qatari (Nasser Al-Khelaïfi, ndlr), le directeur sportif est brésilien (Leonardo, ndlr), l'entraîneur est allemand (Thomas Tuchel, ndlr), il y a un Français dans l'équipe...", a-t-il rappelé, avant de proposer de changer le nom du club de la capitale: " Pourquoi ça s'appelle le Paris-Saint-Germain? "Mais cela peut s'appeler Coca-Cola ou autre chose". Et il a décidé d'éluder aucun sujet, en ne mâchant pas ses mots, même sur ceux qui sont controversés comme les quotas pour limiter le nombre de joueurs étrangers dans les équipes. Parce qu'il y a 40 000 personnes, une grande population qui aime son club, d'accord. Il semblerait que dans ses calculs, Michel Platini ait oublié de compter Presnel Kimpembé.

C'est sous la présidence de Michel Platini que l'UEFA a mis en place le fameux fair-play financier dont la menace a tant plané sur les nouveaux riches parmi lesquels on compte notamment le Paris Saint-Germain mais aussi Manchester City. Et il n'hésite pas à critiquer le trop plein d'argent dans le foot: "L'argent tue une philosophie du football ".

Ce mercredi, l'ancien numéro 10 puis sélectionneur des Bleus, a répondu aux questions de la radio France Info, et a envoyé un message fort sur le football moderne. "Concernant la politique, c'est compliqué effectivement (.) Je n'ai jamais changé d'avis au moment de faire mon choix", a expliqué Michel Platini qui refuse l'idée de s'être fait imposer sa décision de voter pour le Qatar par Nicolas Sarkozy, alors président de la République. A voir si le principal intéressé prendra notes de ces conseils pour, un jour, toucher des doigts un Ballon d'or.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL