Les auditions publiques débuteront le 13 novembre — Destitution de Trump

Claudine Rigal
Novembre 10, 2019

Avec la publication de premières transcriptions d'auditions à huis clos, l'enquête vient d'entrer dans une nouvelle phase, qui devrait donner lieu à des témoignages retransmis à la télévision.

Depuis, l'opposition démocrate dicte le tempo des investigations, menées par la Chambre où elle est majoritaire, pour constituer un dossier d'accusation, ou impeachment.

Adam Schiff, le chef de la commission du Renseignement, qui chapeaute l'enquête de la Chambre des représentants, doit approuver les requêtes de la minorité républicaine. Mais le dernier mot sur une destitution reviendra au Sénat, contrôlé par les républicains qui font, pour l'instant, bloc derrière le président. De nouveaux responsables ont été entendus aujourd'hui.

Il est peu probable que Mick Mulvaney réponde à la convocation, la Maison Blanche refusant de coopérer avec ce qu'elle considère être une " mascarade ".

Et ont donc rappelé en public, à partir du 13 novembre, les témoins dont les propos risquent de s'avérer les plus embarrassants pour le président américain. Celui de William Taylor est attendu mercredi.

L'ambassadeur américain auprès de l'Union européenne a témoigné devant les parlementaires.

Dans son appel controversé du 25 juillet, le président Trump demande au dirigeant ukrainien de se " pencher " sur le cas de Joe Biden et de son fils Hunter, alors membre du conseil d'administration du groupe gazier local Burisma.

Les auditions débuteront le 13 novembre avec William Taylor, chargé d'affaires américain à Kiev, et George Kent, un haut responsable du département d'État spécialiste de l'Ukraine. Ce diplomate a confirmé aux élus que l'avocat personnel de Donald Trump, Rudy Giuliani, avait mené pendant des mois une campagne pour demander à Kiev d'enquêter sur Joe Biden, bien placé pour être le candidat des démocrates lors de la présidentielle de 2020.

Depuis, les trumpistes ne cessent de mettre en cause la crédibilité du donneur d'alerte.

L'enquête pour une éventuelle destitution de Donald Trump se poursuit et désormais chaque jour apporte un nouveau témoignage à charge contre le président.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL