Les tarifs des péages vont augmenter de 1% à 1,5 % — Autoroutes

Solenn Plantier
Novembre 5, 2019

Le péage de Fleury-en-Bière (Seine-et-Marne).

Il y a un an, la hausse des prix des autoroutes avait été l'une des causes du mouvement des Gilets jaunes.

Une nouvelle hausse des prix des péages est à attendre pour 2020 comme l'a confirmé le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, ce week-end sur RTL.

D'abord, les évolutions des tarifs sont prévues dans les contrats de concession des autoroutes en fonction de l'inflation d'octobre, qui a atteint 0,7 % selon l'Insee.

Pour rappel, et comme l'avait souligné Le Parisien en janvier dernier, les tarifs des péages ont augmenté d'environ 9,5 % entre 2011 et 2018, tandis que l'inflation était quant à elle établie à 8,49 %.

D'autres paramètres interviennent, comme les compensations à la suite de travaux s'inscrivant dans le "plan autoroutes " d'un milliard d'euros décidé à la fin du quinquennat de François Hollande, ou encore la redevance domaniale prélevée par l'État... En septembre 2017, une enquête de France 2 dévoilait un accord secret passé en 2014 entre le gouvernement (représenté notamment par le ministre de l'Économie de l'époque, Emmanuel Macron) et les sociétés d'autoroute, offrant à celles-ci le droit d'augmenter leurs tarifs chaque année entre 2019 et 2023, en échange d'un gel des tarifs en 2015, imposé par la ministre de l'Écologie d'alors, Ségolène Royal.

"Je ne peux que le déplorer en tant que citoyen mais ça a été signé par des hommes et femmes politiques au pouvoir. Nous pourrions être démagos et dire que l'État ne respecte plus aucun contrat mais ce n'est pas un discours raisonnable", a expliqué Jean-Baptiste Djebbari. "Avec des augmentations sans cesse au-delà de l'inflation mêlée à des taxes incessantes sur l'usage de l'automobile, l'impact sur la mobilité des Français pourrait rapidement devenir dramatique et faire renaître des mouvements de contestations forts dans notre pays", prévient l'association.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL