"On me saborde !", denonce Stéphane Bern — Loto du patrimoine

Pierre Vaugeois
Novembre 19, 2019

Aujourd'hui, alors que les derniers arbitrages du budget 2019 ont lieu, le gouvernement souhaite rogner 25 millions d'euros au budget de la culture.

"On me saborde!": l'animateur télé Stéphane Bern tire une nouvelle fois la sonnette d'alarme afin de défendre son loto du patrimoine.

" D'un côté, à grand renfort de communication institutionnelle et de mise en avant de la personnalité de Stéphane Bern, on dit " regardez l'effort", et juste derrière, on réduit les crédits budgétaires pour un montant équivalent", a dénoncé Vincent Eblé, président PS de la commission des finances. "Il n'était pas au courant", affirme-t-il.

Le gouvernement était défavorable au rétablissement voté par le Sénat. Une somme plus élevée que ce qu'a rapporté le Loto du patrimoine en 2018. Pour lui, les annulations "sont des mouvements classiques de fin de gestion". Je défends le patrimoine.

L'an dernier, le Loto du patrimoine a généré 200 millions d'euros de recettes dont 22 millions d'euros réservés à la rénovation du patrimoine. "C'est l'une des rares industries qui marche, qui n'est pas délocalisable et nourrit, directement et indirectement, 500.000 personnes en France", fait valoir Stéphane Bern.

"Je compte bien obtenir le même arbitrage cette année".

A la veille des Journées du patrimoine, fin septembre, Emmanuel Macron avait salué le succès de la mission menée par Stéphane Bern, qui fait "un énorme travail" pour protéger les bâtiments historiques en péril.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL