SFR condamné à 3,7 millions d’amendes — Paiement des fournisseurs

Xavier Trudeau
Novembre 19, 2019

La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a délivré ce lundi une amende de 3,7 millions d'euros à l'opérateur pour ne pas avoir payé ses fournisseurs à temps.

Selon le constat fait par la DGCCRF sur les six derniers mois de 2017, SFR réglait 32% de ses factures en retard, avec un "retard moyen pondéré" de 28 jours par rapport aux délais de paiement légaux (généralement 60 jours, hors délais spécifiques). Enfin, le communiqué précise que cette nouvelle sanction à l'encontre de l'opérateur au carré rouge atteint presque l'amende maximale légalement encourue dans ce genre d'affaires (4 millions d'euros). Parmi les mauvais payeurs, on retrouvait déjà SFR et Numéricable tous deux sanctionné d'une amende de 375 000 euros cette année là pour manquements liées au délais de paiement légaux. Cela a permis à SFR d'avoir une rétention de trésorerie de plus 72 millions d'euros.

Pour modérer ces accusations, SFR a fait valoir que l'entreprise en 2017 a traversé une période difficile avec de nombreuses réorganisations notamment dans les services financiers ce qui a pu causer une partie de ces retards.

Dans son communiqué, Bercy rappelait pour sa part que le non-respect des délais de paiements "est une source de risque pour l'ensemble de l'économie". " Des délais de paiement anormalement longs vont de pair avec des tensions sur la trésorerie et le besoin de fonds de roulement des entreprises, souvent couvert par un recours à l'endettement, expliquent les limiers de Bercy".

En outre, l'organisme justifie les 3,7 millions d'euros d'amende en pointant du doigt la "particulière gravité " des retards. Le précédent record remonte à août, lorsqu'EDF avait écopé d'une amende de 1,8 million d'euros. Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL