Spotify dévoile Spotify Kids, une application destinée aux enfants

Pierre Vaugeois
Novembre 4, 2019

En parallèle de l'annonce de ses excellents résultats pour le troisième trimestre 2019, Spotify a dévoilé son nouveau projet d'application.

Pour conserver sa place de leader, Spotify ne lésine pas sur les nouveautés et nouvelles offres. Car seul l'administrateur d'un compte Premium Family est en mesure de la télécharger. Spotify Kids se veut comme "un terrain de jeu sonore pour les enfants, afin de construire un endroit où les plus jeunes peuvent explorer leur musique et histoires préférées dans un environnement amusant". Il est indispensable d'avoir un abonnement Premium Family pour se connecter. Spotify Kids ne diffusera aucune publicité aux enfants et leur localisation ne sera pas recueillie.

Le contenu, composé de 80 listes de lecture et 6000 chansons, est sourcé par une équipe spéciale, avec des rédacteurs venant de Disney ou encore Nickelodeon. Ce sont eux qui élaborent les recommandations et non des algorithmes comme c'est le cas pour le Spotify traditionnel. Les titres parlant d'alcool, de drogue, d'armes et autres contenus qui pourraient offenser les enfants, sont indisponibles.

La plateforme arbore un design coloré et ludique, ainsi qu'une navigation simple ce qui devrait plaire aux plus jeunes. En fonction de l'âge des enfants, les illustrations et le contenu évoluent.

Pour créer cette application, l'entreprise a passé "plus de deux ans à se familiariser avec cet espace". L'entreprise suédoise a collaboré avec des organismes spécialisés et a mené des études auprès de famille pour mettre au point Spotify Kids. La compagnie prévoit d'ailleurs de renforcer le contrôle parental pour un usage encore plus personnalisé.

Pour le moment, Spotify Kids n'est disponible qu'en Irlande, en version bêta, de manière à recueillir le retour des parents et des personnes travaillant dans le secteur de la petite enfance avant un possible déploiement à l'échelle mondiale.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL