Vaste mobilisation contre l'expulsion d'une fillette ivoirienne — Seine-et-Marne

Claudine Rigal
Novembre 10, 2019

Samira, une fillette ivoirienne âgée de 10 ans et scolarisée en Seine-et-Marne, ne sera finalement pas expulsée vers l'Italie, annonce samedi 9 novembre le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Le cas de la jeune fille, qui "a fui son pays avec ses parents pour échapper à l'excision", a suscité une mobilisation importante ces derniers jours. "Au cours de la traversée, elle a perdu sa maman", écrit Raphaël Glucksmann (Place publique) à l'attention du préfet de police de Paris. "Le droit au séjour de Samira et son père va être réexaminé, compte tenu de leur situation familiale particulière", a indiqué Castaner, tout en partageant le lien de la pétition publiée sur le site Change.org. Samira, une fillette de 10 ans ayant fui la Côte d'Ivoire pour éviter d'être excisée, était menacée d'expulsion et devait quitter la France le 12 novembre prochain.

"La décision est maintenant " entre les mains du président de la République", explique Raphaël Glucksmann à l'AFP".

"Ils annulent l'expulsion mais dans ce tweet, il n'y a aucune indication sur la nature du document administratif qui leur sera accordé", a réagi auprès du Parisien Pierre-Natnaël Bussière, le collaborateur parlementaire de l'eurodéputé. "La question n'est pas résolue ". Cette écolière de CM2 et son père, arrivés en France en janvier, étaient sous la menace d'une expulsion vers Venise, conformément au "règlement de Dublin" qui confie l'étude de la demande d'asile au pays d'entrée en Europe, en l'occurrence l'Italie pour cette famille.

Sa situation a fait l'objet d'une vaste mobilisation. Parmi les signataires du texte publié sur le JDD.fr, la maire de Paris Anne Hidalgo, l'ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira, l'acteur Dany Boon, Michel Drucker, ou le footballeur Marco Verratti...

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL