Donald Trump estime que la France rompt avec l'Otan

Pierre Vaugeois
Décembre 4, 2019

Donald Trump avait qualifié quelques heures auparavant de " très insultantes " ces déclarations sur l'alliance, qui fête mercredi ses 70 ans.

C'est un jugement " très, très méchant à l'adresse de 28 pays et pour cet homme (Jens Stoltenberg) qui fait un excellent travail", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron avait jugé l'Otan en état de "mort cérébrale" après l'offensive lancée par Ankara dans le nord-est de la Syrie sans concertation avec les alliés, mais avec l'aval du Président américain.Jeudi à Paris, le chef de la République française a dit au SG de l'Otan "assumer totalement" sa critique.

Donald Trump a attaqué de front le président français Emmanuel Macron mardi avant le sommet du 70 anniversaire de l'Otan, renforçant le climat de zizanie régnant entre des Alliés confrontés à des défis inédits. "Et parfois ils travaillent avec des intermédiaires de l'EI", a-t-il déclaré devant la presse peu avant l'ouverture d'un sommet de l'OTAN à Londres, précédé par de vifs échanges avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. "Personne n'a besoin de l'Otan plus que la France", a-t-il affirmé, critiquant par ailleurs durement la volonté de Paris de taxer les géants technologiques américains. Aucun programme n'a été prévu pour les conjoints des dirigeants des pays-membres de l'OTAN et la réception prévue à Buckingham, ce 3 décembre, est avant tout une affaire diplomatique, alors que la Grande-Bretagne s'apprête à sortir de l'Union Européenne. Le président américain a assuré vouloir se tenir à l'écart de la campagne électorale qui bat son plein au Royaume-Uni. Le secrétaire général espère se voir confier à Londres la mission d'améliorer la réflexion stratégique au sein de l'Otan.

LIRE AUSSI Quelle alternative à la "mort cérébrale" de l'Otan?

Outre ses attaques contre la France, il a abordé pendant 52 minutes, face à la presse, un vaste nombre de sujets, défendant des Iraniens tués pour le simple fait de manifester et jetant un coup de froid sur les espoirs d'un accord commercial avec la Chine en disant que cela pourrait attendre une éventuelle réélection l'année prochaine.

" Quand je suis arrivé (en 2016), j'étais en colère contre l'OTAN. Mais maintenant nous avons obtenu 130 milliards de dollars ", a déclaré M. Trump en référence à la somme que le Canada et les membres européens auront ajoutée aux budgets de la défense en quatre ans. "Il y a encore beaucoup de mauvais payeurs et c'est injuste", a-t-il dénoncé en citant nommément l'Allemagne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL