L’accusatrice Virginia Giuffre réagit aux excuses du prince Andrew — Affaire Epstein

Pierre Vaugeois
Décembre 5, 2019

Virginia Giuffre avait, il y a quelques années, dénoncé avoir eu plusieurs fois des relations sexuelles forcées avec le prince Andrew, que lui avait présenté Jeffrey Epstein.

Le fils préféré de la reine Elisabeth II doit faire face à de plus en plus d'accusations outre-Atlantique.

"Je supplie les Britanniques de me soutenir, de m'aider à mener ce combat, de ne pas accepter (.) l'histoire d'un abus (sexuel) qui concerne votre famille royale", a-t-elle déclaré.

Elle affirme avoir été emmenée à Londres à l'âge de 17 ans par Jeffrey Epstein et sa compagne Ghislaine Maxwell, et y avoir été présentée au prince dans une boîte de nuit. "C'était horrible, ce type n'arrêtait pas de me suer dessus" dit-elle.

Sa décision de retirer le titre de certains membres de la famille royale fait suite à l'entrevue désastreuse du prince Andrew avec la BBC au sujet de ses liens avec le pédophile Jeffrey Epstein.

À propos d'une photographie où il la tient par la hanche, le duc d'York avait antérieurement affirmé ne pas en avoir de souvenir, insinuant qu'elle avait été retouchée.

Ce sont des conneries!, s'est-elle insurgée. Il sait ce qui s'est passé, je sais ce qui s'est passé.

Mardi 3 décembre, neuf femmes supplémentaires ont affirmé avoir été violées et agressées sexuellement entre 1985 et 2007 par le multimillionnaire américain Jeffrey Epstein, dont le patrimoine est estimé à 577 millions de dollars. Virginia Giuffre a assuré que la photo était authentique et qu'elle avait donné l'originale au FBI pour leur enquête.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL