Polémique sur les " cars Macron "

Pierre Vaugeois
Décembre 7, 2019

La maire PS de Paris est accusée par le secrétaire d'État aux Transports de refuser de laisser ces bus, qui doivent venir renforcer les transports publics d'Île-de-France, très affectés par la grève, desservir d'autres gares que celle de Bercy. "Nous avons veillé à ce que les tarifs proposés soient accessibles", a annoncé le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, mercredi soir.

"Nous avons évidemment respecté le cadre réglementaire", a-t-il précisé, évoquant "15 à 20" autocars et notant que "des discussions sont encore en cours" tant avec les opérateurs qu'avec la mairie de Paris.

S'il sera théoriquement possible de faire rouler ces véhicules dès jeudi, dans les faits, ces cars ne circuleront qu'à partir de vendredi, selon leurs exploitants. La compagnie allemande FlixBus a notamment indiqué qu'elle serait prête à assurer cette desserte à partir de vendredi, gratuitement.

"Il a fallu pour cela prévoir une dérogation à la réglementation qui prévoit un seul point d'arrêt dans toute l'Ile-de-France aux service de cars longue distance (à la gare de Paris-Bercy) et qui leur interdit de proposer des liaisons de moins de 40 kilomètres".

Pour le métro, il s'agit de la ligne 1 (est-ouest), la 4 (nord-sud), la 7 (nord-est/sud-est, avec un large cercle dans le centre de Paris), la 9 (vers Montreuil à l'est) et la 14 (nord-ouest/sud-est). La 1 et la 14 -automatiques- devraient fonctionner normalement tandis que les 4 et 7 fonctionneront seulement aux heures de pointe (de 06H30 à 09H30 et de 17H00 à 20H00), de même qu'un petit bout de la 9.

Quelques tramways devraient circuler, mais le trafic du RER et des trains de banlieue de la SNCF sera squelettique et concentrés sur les heures de pointe.

La ligne 38, justement renforcée par la RATP pendant la grève, suit le grand axe nord-sud de la capitale, de la Porte de la Chapelle au nord à la Porte d'Orléans au sud.

Des passerelles vers des acteurs de la mobilité sont mises en place par la RATP avec des codes promos permettant d'avoir des réductions.

Un peu plus tard, la réponse de M. Djebbari a été assez cinglante: "Moi et mon directeur de cabinet, et l'ensemble des services, avons eu des échanges par écrit, que je peux produire", avec les services de M. Grégoire, a indiqué le secrétaire d'Etat à des journalistes en marge d'une visite au siège de la SNCF à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Ceux-ci ne seront pas plus majorés qu'un samedi soir, a-t-il ajouté.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL