Accord de principe pour mettre fin à des enquêtes pour corruption — AIRBUS

Xavier Trudeau
Janvier 28, 2020

Airbus fait l'objet d'enquêtes anticorruption sur sa façon de recourir à des intermédiaires pour ses ventes d'avions de ligne, une pratique qui n'a plus cours depuis 2014 selon ses dirigeants.

Le groupe a déjà dit par le passé coopérer aux enquêtes du PNF français, du SFO (Serious Fraud Office) britannique et des autorités américaines.

' Ces accords sont conclus dans le cadre d'enquêtes sur des allégations de corruption ainsi que le respect de la réglementation américaine sur le trafic international d'armes (ITAR) ' précise le groupe.

Il avait notamment trouvé des contradictions dans des montants de commissions de consultants et établi fin 2015 que les agents commerciaux dans certaines transactions n'avaient pas été identifiés auprès des agences d'aide à l'export.

Ces accords doivent encore recevoir l'aval des autorités de régulation aux Etats-Unis et restent également soumis à l'approbation des tribunaux en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL