Akon crée sa propre ville au Sénégal, Akon City

Pierre Vaugeois
Janvier 16, 2020

Une grande ville construite de toute pièce, avec sa propre monnaie et son aéroport, qui s'établira au Sénégal en Afrique de l'Ouest. En effet, la monnaie utilisée sur place sera le Akoin, une cryptomonnaie créée par Akon pour aider les monnaies africaines à se stabiliser dans leur ensemble. On ne connaît pas tous les financements pour cette construction urbaine (la Akoin partie en fait partie) de 50 hectares composée de villas dotées d'installations ultra-modernes mais la durée de construction de la Akon City s'étendra vraisemblablement jusqu'en 2025.

"Connu pour ses tubes R&B " Locked Up " ou " Smack That ", le chanteur et producteur américano-sénégalais de 46 ans a signé mardi au Sénégal un accord avec la société publique Sapco (Société d'aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal). "J'ai hâte de vous recevoir là-bas", a-t-il ajouté.

À l'occasion de sa venue en France, Mouv' s'est posé avec Akon pour une interview rencontre dans laquelle il s'est confié sur ses labels, ses trois nouveaux albums ou encore son engagement en Afrique.

Le secrétaire général de la SAPCO, Aliune Ndiaye, a déclaré à l'AFP que l'accord était un protocole d'accord, de sorte que la taille du futur investissement n'est toujours pas claire.

Cette nouvelle ville se voudra futuriste et sera situer près de la capitale du Sénégal, Dakar.

Un porte-parole du ministère sénégalais du Tourisme a déclaré que le chanteur voulait construire un village touristique durable qui ferait campagne pour l'environnement.

Il affirme que 2 000 acres de terres ont déjà été accordées au projet par le président du Sénégal, Macky Sall. Akon City fonctionnera entièrement avec des énergies renouvelables grâce au projet d'énergie solaire de l'artiste, Akon Lighting Africa.

En 2016, il a lancé le service de téléchargement de musique africaine Musik Bi, avec pour mission de promouvoir les artistes africains.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL