Coronavirus : 200 Français rapatriés attendus à Istres

Evrard Martin
Janvier 31, 2020

Dans une salle communale de la petite station balnéaire, à quelques centaines de mètres du club de vacances où sont confinés depuis vendredi après-midi et pour deux semaines les rapatriés de Chine qui ont fui l'épidémie de nouveau coronavirus, ils étaient plusieurs dizaines à assister à la réunion publique d'information organisée par la préfecture. Ces passagers ont fait l'objet "de tests dès leur arrivée", comme l'avait annoncé Pierre Dartout, préfet de la région Paca, lors d'une conférence de presse jeudi. Mais ce dispositif n'empêche pas les habitants de cette ville des Bouches-du-Rhône d'être inquiets.

"Mais dans la salle, des personnes s'agitent, visiblement insatisfaites des réponses données". André-Claude reconnaît: " il fallait bien les sauver, ces gens!

En ayant déclaré l'urgence internationale, l'OMS a désormais le droit d'interroger les pays sur les restrictions aux voyages qu'ils vont imposer ou ont déjà imposé, a expliqué le président du comité d'urgence, Didier Houssin, donnant en exemple "les visas refusés, la fermeture des frontières, la mise en quarantaine de voyageurs qui sont en bonnes conditions". Je suis très étonné, pourquoi nous? Refusant de " tomber dans la psychose", il s'inquiétait surtout pour " les affaires ". La ville s'apprête en effet à célébrer les "oursinades", une fête populaire au cours de laquelle la commune, pendant un mois, se déclare capitale des oursins qui seront dégustés sans modération.

L'hôtel voisin du centre de vacances n'a pas enregistré d'annulations. Au contraire, il va même accueillir quatre clients qui devaient séjourner dans la résidence réquisitionnée.

" On va voir comment ça évolue, mais il ne faut pas céder à la panique", estime le gérant Julien Carraretto, même s'il a reçu de nombreux coups de fil et SMS de proches l'invitant à rester prudent. Le centre de vacances de Carry-le-Rouet est facilement "sécurisable", selon le maire. "On dépend beaucoup du tourisme", souligne le jeune homme qui a appris la nouvelle par les réseaux sociaux.

Ayant décollé peu après minuit, heure française, depuis Wuhan, l'avion militaire A340 avec 200 Français à son bord a atterri à la mi-journée ce vendredi à la base militaire d'Istres, dans les Bouches-du-Rhône, indiquent les médias. Ils ont été transférés à l'hôpital à Marseille, où leurs tests se sont avérés négatifs. Les cas diagnostiqués comme porteurs du virus en Chine seront médicalisés dès leur arrivée à Paris par le deuxième vol.

Plus de 9800 personnes ont été contaminées en Chine par le coronavirus de Wuhan depuis son apparition en décembre, a annoncé vendredi l'ambassadeur chinois auprès des Nations unies à Vienne, ce qui fait 2 000 cas de plus que la veille, alors que le bilan reste, selon lui, de 213 décès.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL