Coronavirus : deux cas détectés en France, les premiers en Europe

Evrard Martin
Janvier 25, 2020

LIRE AUSSI Virus chinois: la mise en quarantaine peut-elle réellement freiner l'épidémie?

Les deux patients hospitalisés qui s'étaient tous les deux rendus en Chine ont été placés en isolement.

Le ministère de la Santé annonce ce vendredi soir qu'un troisième cas de coronavirus chinois 2019-nCov a été détecté à Paris, chez un proche de la personne qui est hospitalisée à l'hôpital Bichat (XVIIIe).

En France, Agnès Buzyn s'est voulue rassurante quant aux risques d'épidémie en affirmant qu'il n'y avait "pas de cas douteux " pour l'instant sur le territoire.

Trois premiers cas de contamination au coronavirus importé de Chine viennent d'être diagnostiqués en France, deux à Paris et un à Bordeaux. Il s'agit des "premiers cas européens", a précisé la ministre française.

"Nous sommes en train de remonter l'histoire de ces patients positifs de façon à rentrer en contact avec les personnes qu'ils ont croisées et nous allons leur demander de rester chez elles", a-t-elle expliqué, notant que la période d'incubation était probablement "autour de 7 jours, entre 2 et 12 jours ". Agnès Buzyn a indiqué que "le cas qui a été hospitalisé à Bordeaux et qui a circulé sur les réseaux sociaux est bien un cas confirmé pour le coronavirus", a déclaré la ministre.

"Le patient [de Bordeaux] est âgé de 48 ans, il revient de Chine, il est passé par la ville de Wuhan, il a consulté pour des symptômes le 23 janvier", a indiqué Agnès Buzyn, précisant que cet homme d'origine chinoise "a été en contact avec une dizaine de personnes depuis son arrivée en France". Un deuxième cas confirmé a été localisé à Paris.

En Chine, le bilan de la maladie s'élève à 26 morts et 800 cas.

La Chine a intensifié ses efforts pour contenir la propagation d'un nouveau virus tueur avec le confinement de plus de 40 millions de personnes.

Selon elle, ils ne doivent pas se rendre à l'hôpital mais "il faut appeler le centre 15 qui vient chercher les gens à domicile, les emmène en hospitalisation", ce qui doit aider à réduire les probabilités de nouvelle contamination.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL