Coronavirus : l'OMS décrète l'urgence internationale

Evrard Martin
Janvier 31, 2020

Plus d'un millier de cas supplémentaires ont été répertoriés mercredi dans la province du Hubei, foyer de l'épidémie, où les autorités ont fait part jeudi de 37 décès supplémentaires dus au virus, soit 162 au total dans la province.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi qu'il allait à nouveau convoquer jeudi le comité d'urgence sur le coronavirus afin de déterminer si l'épidémie constitue ou non une alerte internationale.

Le bilan des contaminations s'élève à environ 7 700 cas, soit davantage que le nombre - 5 327 - des malades du Syndrome respiratoire aigu sévère (Sras). "Il ne s'agit pas d'un vote de défiance à l'égard de la Chine", a d'ailleurs assuré Tedros Adhanom Ghebreyesus. "Une transmission interhumaine a été enregistrée dans trois pays en dehors de la Chine", à savoir l'Allemagne, le Vietnam et le Japon. Le premier avion a décollé ce mercredi soir. "Une des trois personnes rapatriées testées positives a développé des symptômes, mais pas les deux autres", a expliqué le ministre de la Santé.

Signe du durcissement des mesures de précaution au niveau international, des compagnies aériennes comme British Airways, l'Allemande Lufthansa et l'Indonésienne Lion Air, qui exploite la plus grande flotte aérienne d'Asie du Sud-Est, ont annoncé la suspension immédiate de tous leurs vols vers la Chine continentale.

Parmi les 206 Japonais rapatriés mercredi, trois ont été contaminés. Ils s'ajoutent aux huit cas déjà recensés dans l'archipel.

"Nous ne pouvions plus circuler librement (.) Le nombre des malades a commencé à rapidement s'envoler à un certain point, c'était effrayant", a témoigné à son arrivée à Tokyo l'un des rapatriés japonais, Takeo Aoyama, un salarié de Nippon Steel.

D'autres pays planifient des opérations similaires: l'Italie a annoncé l'envoi d'un avion jeudi à Wuhan, Berlin prévoit l'évacuation de quelque 90 Allemands "dans les prochains jours" et le Canada va également affréter un avion. Australie et Royaume-Uni envisagent également des évacuations.

L'épidémie de coronavirus, qui s'est déclarée en décembre 2019 dans le centre de la Chine, a fait 170 morts dans l'ensemble du pays, selon le dernier bilan des autorités sanitaires effectué dans la soirée du mercredi 29 janvier et communiqué ce jeudi matin. La Confédération asiatique a annoncé mercredi que plusieurs matchs prévus en Chine en février et mars vont être reprogrammés hors du pays.

Alors que la recherche d'un vaccin - entamée notamment par plusieurs laboratoires et firmes aux Etats-Unis - devrait prendre des mois, des scientifiques de l'Institut Doherty en Australie ont annoncé être parvenus à répliquer en laboratoire le coronavirus, une étape considérée cruciale.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL