Engie-Nareva: Un consortium pour une centrale solaire

Xavier Trudeau
Janvier 21, 2020

La production de la centrale permettra d'alimenter plus de 100000 ménages tunisiens, tout en évitant l'émission de 150000 tonnes de CO2 par an.

La Tunisie a attribué à plusieurs consortiums et groupes internationaux dont le français Engie la construction et la gestion sur 20 ans de cinq centrales photovoltaïques, qui pourront produire au total environ 500 mégawatts d'électricité solaire, ont indiqué vendredi le gouvernement et ces entreprises. "Avec ce projet d'envergure, la Tunisie espère atteindre, à l'horizon 2030, une part de 30% d'énergies renouvelables dans la production nationale d'électricité". Ce projet constitue la première collaboration entre le groupe industriel énergétique français " ENGIE " et l'opérateur marocain " NAREVA " en Tunisie, après une expérience commune au Maroc avec la réalisation, notamment, du parc éolien de Tarfaya, l'un des plus grands d'Afrique.

L'entreprise norvégienne Scatec Solar a été choisie pour construire et exploiter trois centrales photovoltaïques produisant au total 300 MW, à Sidi Bouzid (centre), Tozeur et Tataouine (sud), la plus grande avec 200 MW. Il est l'un des principaux acteurs du gaz naturel et des services énergétiques. Il a la capacité unique d'implémenter des solutions intégrées tout au long de la chaîne de valeur énergétique, de la production d'électricité centralisée aux solutions hors réseau (systèmes solaires domestiques, mini-réseaux) et aux services énergétiques. NAREVA dispose d'un portefeuille d'actifs totalisant une capacité de 3,5 GW dont plus de 2 GW en énergies renouvelables.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL