Ikea annonce fermer la moitié de ses magasins en Chine — Coronavirus

Xavier Trudeau
Janvier 30, 2020

La situation se complique à Wuhan, l'épicentre du nouveau Coronavirus, en Chine. "Mais une transmission interhumaine a été enregistrée dans trois pays en dehors de la Chine", à savoir l'Allemagne, le Vietnam et le Japon, a-t-il ajouté.

Et ce après que plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, l'Allemagne et les États-Unis, y avaient déconseillé tout voyage.

Dans le même temps, environ 200 Américains et 206 Japonais évacués de Wuhan sont arrivés respectivement en Californie et à Tokyo.

"Nous ne pouvions plus circuler librement (.) Le nombre des malades a commencé à rapidement s'envoler à un certain point, c'était effrayant", a témoigné à son arrivée à Tokyo l'un des rapatriés japonais, Takeo Aoyama, un salarié de Nippon Steel. Wuhan et la quasi-totalité de la province du Hubei (centre) sont coupés du monde depuis jeudi par un cordon sanitaire qui concerne quelque 56 millions de personnes, dont des milliers d'étrangers.

Selon les estimations de la Commission européenne, environ 600 citoyens européens présents dans la région de Wuhan ont déjà émis le souhait d'être rapatriés. Le premier décollera " probablement vendredi ".

L'Australie, qui réfléchit également à une évacuation, envisage de placer ses ressortissants en quarantaine sur l'Île Christmas, dans l'océan Indien.

À Wuhan, une atmosphère de ville morte plane toujours sur la cité des bords du Yangtsé, où la plupart des magasins sont fermés, des rues commerçantes désertées, et la circulation interdite aux véhicules non essentiels - de rares voitures de police et ambulances occupant seules les larges avenues. Et la panique montait dans les grandes métropoles chinoises, où les habitants restaient calfeutrés chez eux, désertant centres commerciaux, cinémas et restaurants.

L'avis de voyage pour la Chine, où l'épidémie de coronavirus a déjà fait plus de 100 morts, va à nouveau être mis à jour ce mercredi, a annoncé le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin à l'agence Belga.

" L'épidémie est un démon".

En 2002, le régime chinois avait été accusé d'avoir dissimulé l'apparition du Sras.

Alors que la recherche d'un vaccin - entamée en particulier en Chine et aux Etats-Unis - devrait prendre des mois, des scientifiques de l'Institut Doherty en Australie ont assuré être parvenus à répliquer en laboratoire le coronavirus, une étape jugée cruciale.

Au-delà du secteur aérien, l'épidémie actuelle de pneumonies virales crée des incertitudes pour l'ensemble des perspectives économiques mondiales, a souligné mercredi le président de la Fed, la banque centrale américaine, Jerome Powell. Problème: la Chine l'autorise à rentrer, mais pas sa femme, alors même qu'elle dispose d'un titre de séjour français.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL