La métropole de Wuhan placée en quarantaine — Coronavirus en Chine

Evrard Martin
Janvier 24, 2020

Depuis sa découverte mi-décembre, l'épidémie a déjà tué 26 personnes et touché 830 personnes en Chine, selon un dernier bilan ce vendredi.

Plus de 40 millions de Chinois étaient confinés vendredi à l'épicentre de l'épidémie virale, dont le bilan s'est à nouveau alourdi peu après que l'OMS a renoncé à déclarer une urgence internationale. Une mise en quarantaine qui, à titre de comparaison, concerne plus de personnes que l'ensemble de la population canadienne ou polonaise.

Pour la deuxième journée consécutive, les rues de Wuhan sont donc désertes, les commerces fermés et la circulation réduite au minimum.

Le port du masque est rendu obligatoire dans l'espace public à Wuhan.

Dans la région, les hôpitaux sont débordés.

Les hôpitaux étant débordés, la construction d'un site devant accueillir un millier de lits a commencé vendredi.

Dans tout le pays, les mesures se multiplient pour tenter d'endiguer l'épidémie.

Pékin annonce la fermeture de la Cité interdite après avoir annulé les festivités du Nouvel An dans la capitale. L'ancien palais des empereurs fermera ses portes à compter de samedi " afin d'éviter des contaminations liées au rassemblement des visiteurs ".

Cette personne est décédée dans le Heilongjiang (nord-est), une province frontalière de la Russie, ont annoncé les autorités locales sans fournir plus de détails. Un autre cas suspect a par ailleurs été repéré dans le Texas.

Sur les 830 cas, 177 sont jugés graves, selon la Commission, tandis que 34 patients " guéris " ont pu quitter l'hôpital.

D'autres pays ont recensés des personnes contaminées par le virus, notamment la Corée du Sud (2 cas), le Japon (2 cas), le Vietnam (2 cas), la Thaïlande (4 cas), Singapour (3 cas) et les États-Unis où un patient a été diagnostiqué en début de semaine à Seattle. En France, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a déclaré qu'" aucun cas douteux " n'avait à ce jour été détecté. L'Italie, à Rome, et l'Angleterre, à Londres, ont fait de même.

→ ZOOM. Coronavirus: qu'est-ce que l'urgence de santé mondiale?

"Nous avons compris que les mesures prises dans la ville de Wuhan ont résulté de l'initiative de cette ville et ne résultaient pas d'une évolution épidémiologique", a expliqué le président du comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr. Didier Houssin. Une mesure exceptionnelle déclenchée cinq fois au cours de la décennie 2010.

" Nous savons qu'il existe une transmission interhumaine en Chine, mais pour l'instant elle semble être limitée à des groupes familiaux et à des travailleurs de la santé qui s'occupent des patients infectés".

L'OMS ne recommande pas de restrictions de voyages mais d'établir des dépistages dans les aéroports.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL