Les commerçants attendent les soldes avec impatience — Côte-d'Or

Xavier Trudeau
Janvier 12, 2020

Seront-elles, cette année, davantage profitables aux acheteurs?

A partir de 2020, la période des soldes sera raccourcie à quatre semaines. Pour 66% d'entre eux, les quatre semaines de soldes suffiront pour en profiter, quand ils sont 43% à penser que cela permettra de réaffirmer le caractère exceptionnel des soldes. "Il y a eu aussi pas mal de ventes privées énormes en décembre, on a rajouté le Black Friday, les gens rentrent de vacances". En concentrant davantage la période des bonnes affaires, le ministre de l'Économie et des Finances a pour objectif de rendre encore plus attractive la saison des soldes. Dans l'autre sens, il est intéressant de constater, pour celles et ceux qui sont défavorables à cette réduction de la durée des soldes, qu'un des principaux arguments est la trop forte affluence que cela pourrait causer. "Les Français sont certes attentifs aux prix mais aussi à la qualité de l'expérience shopping", affirme Zakari Leriche, Directeur général de Marques Avenue. Soutenue par la quasi-totalité des associations de commerçants, cette mesure vise à concentrer les réductions sur une période plus courte. Il n'empêche, les soldes restent l'opération promotionnelle préférée pour 56 % des Français, plus d'un tiers (37 %) déclarant même les attendre avec impatience, selon ce même sondage. "Il est incontestable qu'une partie des Français a le sentiment de rabais permanents". Pourtant depuis quelques années, les Soldes attirent de moins en moins les consommateurs, déjà sollicités tout au long de l'année par la multiplication d'opérations promotionnelles. Dans ce contexte, les soldes traditionnels perçus comme plus encadrés ont une carte à jouer car elles peuvent représenter un repère rassurant. Contrairement aux autres opérations commerciales, les soldes sont en effet le seul moment où les ventes à perte sont autorisées, afin d'écouler les stocks et de faire de la place sur les rayons à la collection suivante.

Méthodologie: L'étude a été réalisée en décembre 2019 auprès d'un échantillon de 1 011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d'agglomération et de région de résidence.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL