L'Opéra de Paris s'enlise dans la grève — Retraites

Pierre Vaugeois
Janvier 21, 2020

Des représentants de différents corps de métier de l'Opéra ont défilé autour de l'orchestre, sur fond de banderoles "Culture en danger" et "Comédie française en grève", acclamés par les spectateurs.

"C'est certainement la plus longue période de grève de ces 30 dernières années", a dit une porte-parole. Un nouveau préavis compromet celle de lundi 20 janvier.

L'Opéra de Paris est la seule institution culturelle avec la Comédie-Française à bénéficier d'un régime spécial.

En décembre, les images d'un "mini" Lac des Cygnes sur le parvis, également donné en signe de protestation contre le projet gouvernemental de réforme des retraites, avaient fait. Les plus de 14 millions d'euros perdus en billetterie sont l'équivalent de la contribution annuelle de l'État à la Caisse de retraite de l'Opéra.

Le directeur général Stéphane Lissner a rassemblé vendredi l'ensemble du personnel pour évoquer les conséquences économiques qui l'ont obligé à "demander des économies drastiques à l'ensemble de ses services", selon l'Opéra.

Pour les danseurs, la réforme ne s'appliquera que sur ceux embauchés à partir de 2022. À la retraite à 42 ans, ils arguent que la pension leur est nécessaire pour rebondir après une carrière émaillée de sacrifices et de blessures dans l'une des plus prestigieuses compagnies au monde.

Une demi-heure durant, musiciens et chanteurs de l'Opéra national de Paris, qui compte 1.600 membres au total, ont interprété en plein air des extraits d'oeuvres célèbres signées Bizet ou Verdi, avec une "Marseillaise" en conclusion, devant des centaines de passants et de manifestants hostiles à la réforme qui secoue le pays depuis 45 jours.

S'il entend "continuer les échanges pour accompagner les danseurs notamment vers une reconversion", il affirme qu'il est "maintenant important d'arrêter la grève en raison des répercussions financières".

"On est tellement malheureux de ne pas pouvoir donner nos spectacles qu'on s'exprime autrement, dans la rue, pour montrer à notre public qu'on n'est pas en vacances", a dit à Reuters Fabien Wallerand, joueur de tuba dans l'orchestre de l'Opéra.

"Mais même avec un diplôme, qu'est-ce qui m'assure qu'une entreprise me choisira, à 42 ans, plutôt que quelqu'un qui a 22 ans?"

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL