Nouveau bac : dix questions que vous vous posez sur les E3C

Solenn Plantier
Janvier 21, 2020

En contrepartie, le bac s'obtient aussi sur la base des bulletins de première et terminale et d'épreuves communes de contrôle continu (E3C), qui compteront respectivement pour 10 % et 30 % de la note finale.

Depuis plusieurs jours, des syndicats d'enseignants et professeurs appellent à diverses actions sur les réseaux sociaux pour "faire barrage" au nouveau bac, décidé par Jean-Michel Blanquer. Autrement dit, chaque épreuve que vous passerez en janvier ou février comptera pour 1,25 % de la note du bac. Elle porte sur l'histoire-géographie et les langues.

Le nouveau baccalauréat entrera en vigueur en 2021. mais pour les lycéens en classe de première, les conséquences sont là dès aujourd'hui.

Nos auteurs sont pour l'essentiel des bénévoles.

Oui! Il est demandé aux correcteurs d'annoter vos copies pour que vous puissiez ensuite les consulter et voir les commentaires des professeurs.

Toutes les matières seront jugées par une épreuve écrite de deux heures.

"Sur notre secteur, les 50 profs d'histoire-géo se sont mis en réseau pour ne pas faire remonter les sujets des épreuves qu'on devaient sélectionner et nous ne ferons pas passer ce contrôle continu".

De son côté, le ministère de l'Éducation nationale souligne qu'à ce jour, aucun préavis de grève n'a été déposé pour empêcher la tenue des E3C, et que ces épreuves auront lieu quoiqu'il arrive.

L'une des principales associations de parents d'élèves, la FCPE, réclame le report de la réforme.

Même inquiétude du côté des élèves de terminale, qui se voient privés de leurs bacs blancs et devoirs sur table du samedi. Et puis il y a le problème de la correction: " les copies ne seront pas corrigées dans d'autres établissements, comme annoncé au départ, mais bien dans l'établissement de l'élève, par des collègues de son professeur, voire des professeurs qui l'ont eu auparavant, ça pose des questions d'impartialité et ça crée des tensions". "Les professeurs ont puisé dans la banque de sujets mais les élèves n'ont pas été préparés".

Même un établissement comme le prestigieux lycée Louis-Le-Grand à Paris est concerné. Mais les enseignants craignent que ces sujets soient rapidement partagés et rendus disponibles sur Internet: "Que font les élèves quand ils sortent d'une épreuve du bac?".

Oui. Dans certains cas, cela débouche sur des situations paradoxales, comme dans un lycée de l'académie d'Orléans-Tours où la proviseure a envoyé des indications aux élèves.

Jade, représentante des élèves, avait rendez-vous en fin de matinée avec l'inspecteur d'académie. " Nous allons lui expliquer le mécontentement des élèves et le stress que tout cela génère.

Outre la colère enseignante, commence à poindre celle des élèves et, avec elle, le recours à des usages militants plus radicaux, comme des piquets de grève complets à l'entrée des établissements.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL