Touchée par le virus, l'Amérique du Nord prend des mesures — Coronavirus

Evrard Martin
Janvier 26, 2020

Le bilan de l'épidémie de pneumonie virale en Chine est monté à 56 morts et près de 2.000 personnes sont contaminées, ont indiqué dimanche les autorités, au lendemain de l'avertissement du président Xi Jinping sur une accélération de la propagation du coronavirus.

L'épidémie se répand rapidement en Chine, avec 1.300 cas de contamination dont 41 mortels recensés samedi.

"On va avoir des patients suspects, il va y avoir des cas", a renchéri le professeur Yazdan Yazdanpanah, chef du service maladies infectieuses à l'hôpital Bichat de Paris, où deux des patients ont été hospitalisés à l'isolement.

Mme Buzyn a estimé vendredi soir que si la France était le premier pays européen à avoir identifié des cas, c'était "probablement parce que nous avons mis au point le test (de dépistage) très rapidement et que nous sommes capables de les identifier".

En revanche aucune restriction ne semble empêcher les habitants de la ville de la quitter, à la différence de la région de Wuhan où les habitants n'ont pas le droit de partir de la zone placée de facto en quarantaine.

Pas de pétards, ni de danses du dragon. Pour le jour de l'An, les rues de la métropole du centre de la Chine sont comme mortes, les rares passants se couvrant le visage avec un masque de protection obligatoire.

Aux limites de la zone interdite, à une vingtaine de kilomètres à l'est du centre-ville, des véhicules tentant de franchir un péage autoroutier doivent faire demi-tour.

"Personne ne peut sortir", déclare un policier à l'AFP.

Certains d'entre eux ont l'expérience de la lutte contre Ebola et le Sras, une souche similaire au nouveau coronavirus, qui avait entraîné la mort de 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong entre 2002 et 2003.

Les hôpitaux étant débordés, la construction d'un deuxième site devant accueillir plus de mille lits a commencé à Wuhan. Il doit être achevé. dans 10 jours, le 3 février, selon les médias publics. Tous les décès sauf deux ont été enregistrés à Wuhan ou ailleurs au Hubei, une province vaste comme la Syrie. La ministre de la Santé a appelé à ne pas se rendre aux urgences en cas de symptômes.

Les festivités du Nouvel An chinois, qui devaient se tenir dimanche à Bordeaux, ont été annulées par les organisateurs en raison du principe de précaution. La capitale semblait déserte et ses restaurants pratiquement vides.

"Dix à quinze personnes" entrées en contact avec le patient infecté au coranavirus chinois, un professionnel du milieu du vin, "se sont signalées" auprès des autorités sanitaires, a annoncé samedi le maire de Bordeaux, Nicolas Florian, lors d'un point presse. De nombreux sites touristiques très courus, comme la Cité interdite, l'ancien palais des empereurs, ou des sections de la Grande muraille, ont été fermés afin de réduire les risques de contagion.

Un deuxième cas a été confirmé aux Etats-Unis, où le président Donald Trump a loué les mesures prises par Pékin qui "travaille très dur" pour tenter de limiter la propagation du coronavirus, se disant convaincu que tout allait "bien se passer".

Restrictions imposée à la circulation dans ce berceau de l'épidémie, alerte maximale à Hong Kong, contrôles systématiques dans les transports du nord au sud du pays: la Chine multiplie les initiatives pour tenter d'enrayer la progression du coronavirus désormais présent sur quatre continents.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL