Trump signe un accord commercial "historique" avec la Chine

Claudine Rigal
Janvier 16, 2020

Le Vice-Premier ministre chinois Liu He et le président américain Donald Trump montrent aux photographes l'accord commercial partiel signé entre les deux puissances, le 15 janvier 2020 à la Maison Blanche.

Après de très nombreux mois de tensions entre les États-Unis et la Chine, il semblerait que les deux parties aient trouvé un terrain d'entente. En échange, la Chine va acheter pour 200 milliards de dollars de produits américains supplémentaires, sur une période de deux ans comparée au niveau d'achat de 2017. Fort heureusement, après des mois de négociations, le président américain semble avoir trouvé un accord commercial avec la Chine.

"Ensemble, nous corrigeons les erreurs du passé et offrons un avenir de justice et de sécurité économique aux travailleurs, aux agriculteurs américains et à leurs familles", a déclaré Donald Trump lors de la cérémonie de signature à la Maison blanche. Les Etats-Unis exigent qu'y figurent des réformes structurelles de l'économie chinoise, dont une baisse des subventions aux entreprises publiques, le respect de la propriété intellectuelle et la fin des transferts de technologie imposés aux entreprises étrangères.

Donald Trump a notamment pris soin de souligner, à l'attention de son électorat, que la Chine promettait d'augmenter ses achats de produits agricoles américains de 50 milliards de dollars, ajoutant qu'il était convaincu que les "farmers" sauraient faire face à cette demande accrue.

"Nous gardons les tarifs douaniers mais j'accepterais de les supprimer si nous arrivons à conclure la phase 2", a déclaré le locataire de la Maison-Blanche, soulignant: "Je vais les garder sinon nous n'aurons aucune carte en main pour négocier".

Et c'est là que le bât blesse pour nombre d'acteurs économiques. "La guerre commerciale ne sera terminée que lorsque tous les tarifs douaniers auront disparu", a ainsi estimé Mathew Shay, président de la NRF.

L'administration prédit que cet accord dopera la croissance de la première économie du monde d'un demi point de pourcentage.

Clamant que les guerres commerciales étaient faciles à gagner, il a aussi constamment répété que l'économie américaine n'était pas affectée par les droits de douane, alors que la croissance chinoise ralentissait.

Pourtant, le conflit, inédit par son intensité et sa durée, a installé un climat d'incertitude qui a freiné l'appétit des investisseurs et ralenti la croissance chinoise, américaine et mondiale.

Cet accord marque une première étape dans le processus d'apaisement des relations entre les deux puissances.

"Pour la première fois, nous avons un accord complet" avec un "vrai mécanisme pour faire appliquer" l'accord, a fait fait valoir le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

"La Chine reconnaît l'importance d'établir et de mettre en oeuvre un système juridique complet de protection (.) de la propriété intellectuelle", est-il stipulé dans le texte.

Un chapitre entier est consacré à l'ouverture du marché chinois aux services financiers.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL