Wall Street fragilisée par le virus chinois AFP

Xavier Trudeau
Janvier 26, 2020

Le Dow Jones Industrial Average.DJI a perdu 75,25 points, ou 0,26%, à l'ouverture, à 29.111,02. Le S&P 500.SPX a ouvert en baisse de 5,98 points, soit 0,18%, à 3315,77. Il n'avait pas connu de semaine aussi mauvaise depuis six mois. Le Nasdaq Composite.IXIC a perdu 6,05 points, ou 0,06%, à 9 377,72 à la cloche d'ouverture.

Alors que Pékin a intensifié ses mesures pour contenir un virus qui a tué 26 personnes et en a infecté plus de 800, les investisseurs sont soulagés par les annonces de l'OMS, selon laquelle il est prématuré de considérer cette épidémie comme une urgence de santé publique de portée internationale.

Les deux premiers cas français, confirmés dans la soirée par la ministre de la Santé Agnés Buzyn, ont été décelés à Bordeaux et à Paris.

La meilleure performance sectorielle revient aux technologiques, dopées par le compartiment des semi-conducteurs où Intel (+7,45%) brille après des prévisions annuelles supérieures aux attentes.

Broadcom gagne de son côté 1,3% après avoir conclu un accord avec Apple (+0,81%) pour la fourniture d'équipements sans fil.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL