Bombardier a essuyé une perte de 1,6 milliard

Xavier Trudeau
Février 15, 2020

Bombardier, en difficultés financières, est tombé dans le rouge en 2019.

Avec cette acquisition de sa branche transports, dont la division a son siège à Berlin et emploie environ 1.500 personnes au Québec, Alstom formera un nouveau grand groupe dans le ferroviaire avec un chiffre d'affaires d'environ 15 milliards d'euros, selon le quotidien économique.

Bombardier recevra d'Airbus 591 millions de dollars américains dans cette transaction qui prend "effet immédiatement" et doit permettre au fleuron industriel canadien d'éponger une partie de sa dette.

Il a indiqué poursuivre sa réflexion sur "les options qui lui permettraient d'accélérer son désendettement" et de se "positionner pour assurer son succès à long terme".

Des informations relayées par les médias évoquent une offre du géant français Alstom afin d'acquérir la division ferroviaire de Bombardier.

Alstom proposerait une somme en cash à Bombardier, qui contrôle sa branche ferroviaire avec 70%.

"Ce processus est toujours en cours, mais la société n'entend pas fournir davantage d'informations à ce stade", a noté Bombardier dans un communiqué.

Pour l'exercice 2020, Bombardier envisage une croissance "à deux chiffres" du chiffre d'affaires des activités ferroviaires et d'aviation d'affaires, à plus de 15 milliards de dollars, une amélioration de la marge et un retour de la trésorerie dans le vert.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL