Bretécher est décédée, elle fut la première Culottée de la bande dessinée

Pierre Vaugeois
Février 11, 2020

Mais c'est dans les années 1980 qu'elle crée son personnage le plus légendaire: l'inoubliable Agrippine, adapté en dessin animé en 2001 par Canal +.

Claire Bretécher a marqué des générations de femmes et leur a prouvé qu'elles pouvaient être elles-mêmes, et que ce serait possible, aussi, pour elles. Son dernier album publié fut un recueil de ses dessins de presse, Petits Travers, chez Dargaud en 2018. Six ans plus tard, son travail a fait l'objet d'une exposition rétrospective à la Bibliothèque publique d'information du Centre Beaubourg, à Paris.

" Personnalité aussi dérangeante qu'attachante, Claire Bretécher a tracé un chemin unique dans la bande dessinée".

Dont elle avait reçu le Grand prix spécial du 10e anniversaire en 1982, le prix du scénariste en 1975, et l'Alph-Art humour en 1999.

Peuplé de personnages fragiles, en rébellion factice avec le monde, l'univers inventé par Claire Bretécher est alors singulièrement piquant pour la bourgeoisie de gauche. "Son humour et sa liberté d'esprit étaient immenses, ils manqueront à tous ses lecteurs, ils nous manquent déjà", a affirmé son éditeur. La créatrice de "l'Écho des Savanes" était notamment connue pour ses personnages mythiques comme Agrippine, Cellulite, les Frustrés, qu'elle laisse orphelins...

En 2006, Claire Bretécher finit par céder son catalogue aux éditions Dargaud.

Toutes les femmes ont aujourd'hui envie de rendre hommage à Claire Bretécher, pionnière dans le monde (très masculin) de la bande dessinée, seule femme à avoir signé dans les principales revues de BD franco-belges dès les années 1960, à y avoir imposé un ton pas "cucul" pour deux sous, au contraire acide, caustique, et un trait, du genre rapide et sans concession.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL