Coronavirus: ce que l'on sait des victimes du nouveau virus chinois

Evrard Martin
Février 5, 2020

Le nombre de décès confirmés dus au coronavirus en Chine est passé à 490 morts au moins, après que les autorités de la province du Hubei ont annoncé mercredi 65 nouveaux morts.

Le nombre de personnes contaminées par l'épidémie de coronavirus en Chine a dépassé 20.400 dans le pays, après l'apparition de 3.235 nouveaux cas confirmés, a annoncé mardi le Commission nationale de la Santé.

Pour l'instant, plus de 97% des victimes du nouveau virus sont originaires de la province d'Hubei, où un marché vendant des animaux vivants dans la capitale provinciale, Wuhan, serait l'épicentre de l'épidémie.

La maladie a en outre provoqué un décès, rendu public dimanche, hors de Chine: celui d'un Chinois arrivé aux Philippines en provenance de Wuhan.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé mardi à ne pas laisser passer la "fenêtre d'opportunité" qui existe, selon lui, pour empêcher la propagation de la maladie grâce aux "mesures fortes prises par la Chine". Hong Kong, qui est un territoire chinois semi-autonome, a fait état mardi de son premier décès.

Après notamment la mise en quarantaine de facto d'une grande partie du Hubei et de ses plus de 50 millions d'habitants, trois agglomérations de la province orientale du Zhejiang, à plusieurs centaines de kilomètres de Wuhan, ont rendu publiques de nouvelles dispositions en vue de limiter les déplacements.

Les habitants y ont désormais l'obligation de rester chez eux, et ne peuvent là encore sortir qu'une fois tous les deux jours pour faire des courses. Au moins trois autres grandes villes du Zhejiang (Taizhou, Wenzhou et Ningbo) ont imposé ce type de restrictions à 18 millions de personnes.

Pour la première fois, le gouvernement chinois a admis en début de semaine "des défaillances " dans sa réaction à la crise sanitaire, réclamant une amélioration des dispositifs d'urgence". Le centre médical spécialisé de 1 000 lits sera rejoint par un deuxième hôpital de 1 500 lits en quelques jours.

La Chine continue à prendre des mesures très strictes pour tenter d'endiguer la propagation du virus.

Et les compagnies aériennes américaines United et American Airlines ont annoncé mercredi suspendre leurs vols vers Hong Kong, après avoir cessé leur desserte de la Chine continentale. Quelque 9 millions de personnes au total sont concernées.

Le chef de l'exécutif Ho Iat-seng a indiqué que cette mesure pourrait se prolonger si le virus continuait à se propager.

Dans le même temps, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et son allié russe discutent à Vienne d'une nouvelle éventuelle réduction de la production, compte tenu, en particulier, de "l'impact de l'épidémie".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL