France: Auto-Immatriculations en baisse en janvier, l'année commence mal

Xavier Trudeau
Février 4, 2020

Le groupe Renault enregistre un recul de 17,5% avec moins de 30 000 immatriculations.

Cette forte baisse intervient après un bond de 27,7% en décembre.

Le groupe franc comtois doit ce résultat à Peugeot qui affiche une belle performance avec une part de marché de 21.3 % et occupe ainsi, la première place des constructeurs sur les marchés VP+VU. Ainsi bon nombre de marques ont freiné leurs livraisons en fin d'année dernière pour faire entrer les électriques dans les quotas 2020, indique le site d'information communautaire automobile-propre.

C'est (bien) mieux que le mois de janvier 2019, avec une part de voitures électriques qui représentait uniquement 2% du total de véhicules neufs écoulés. Commençons par le puissant groupe Volkswagen qui a vu ses immatriculations globalement chuter de 16.7% (14.799 véhicules mis à la route). Le bilan des constructeurs n'est globalement pas favorable: seuls Nissan (+28,2%) et Toyota (+15,2%) sont parvenus à tirer leur épingle du jeu. On peut encore souligner que la marque Alpine a décidé de ne pas immatriculer.

En 2020, Renault prévoit une légère baisse du marché automobile français, tout comme le CCFA, tandis que l'observatoire Cetelem de l'automobile la chiffre à -3,2%.

Le mouvement est accompagné par celui en cours pour le marché des véhicules hybrides rechargeables (ou PHEV). C'est le cas aussi pour les voitures hybrides qui s'approprient 2,8 % des ventes de véhicules neuves.

Le mois de janvier 2020 était attendu par à peu près tous les observateurs du petit monde de l'automobile.

Si les 208 et autres Clio (thermiques) trustent le haut du podium, c'est bien la Zoé qui arrive en troisième position avec 5331 ventes depuis le 1er janvier! La 208 détient en janvier 7.0% du marché alors que la Clio n'en n'a que 4.1%. D'une manière générale, l'envolée des ventes de voitures électriques devrait se poursuivre à un rythme soutenu, notamment avec la multiplication des modèles électrifiés au sein des catalogue des constructeurs.

Janvier 2020 est à marquer d'une pierre blanche.

"Nous sommes qu'au premier mois de l'année 2020 mais il va falloir être attentif à l'évolution du marché".

Un plongeon prévisible depuis plusieurs mois en raison de la mise en place de la nouvelle grille de malus jusqu'au 1 mars prochain, en attendant une seconde grille conforme à la norme WLTP qui sera effective à cette période.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL