L'épouse du Premier ministre accusée de meurtre par la police — Lesotho

Claudine Rigal
Février 5, 2020

La première dame du Lesotho serait accusée d'homicide en lien avec le meurtre en 2017 de l'ancienne femme du Premier ministre, a annoncé la police.

. Le commissaire adjoint de la police, Mokete Paseka, a déclaré que Thabane passerait la nuit en détention et ne serait traduit en justice qu'une fois le dossier d'accusation établi.

Sa nouvelle épouse, Maesaiah Thabane, 42 ans, ne s'était pas présentée à une convocation de la police concernant le meurtre et avait disparu depuis.

En juin 2017, à deux jours de l'investiture de son mari, Thomas Thabane, au poste de chef du gouvernement du Lesotho, la dame Lipolelo Thabane avait reçu une balle qui lui a été fatale alors qu'elle était à bord de son véhicule pour rejoindre son domicile.

Le couple avait engagé à l'époque une procédure de divorce.

Maesaiah Thabane, qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt, "a pris l'initiative de son retour", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police Mpiti Mopeli. Les éléments de la police l'ont "cueillie à la frontière " en collaboration avec l'Afrique du Sud après que son avocat ait passé un accord avec les forces de l'ordre.

Maesiah Thabane, qui a fui le Lesotho le 10 janvier pour échapper à son arrestation, est rentrée mardi après-midi dans le petit royaume d'Afrique australe et s'est rendue à la police de la capitale, Maseru. Sous le poids de la pression de son parti politique et surtout de l'opposition, le chef de gouvernement, âgé de 80 ans, a annoncé sa démission prochaine.

Frappé par le chômage, une épidémie de sida qui touche 23% de sa population de deux millions d'habitants, et un manque criant de services publics, il fait partie des pays les plus pauvres de la planète.

Que pensez-vous de cet article?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL