La mathématicienne de la Nasa Katherine Johnson est morte à 101 ans

Alain Brian
Février 26, 2020

L'administrateur de la Nasa Jim Bridenstine a annoncé, ce lundi 24 février, le décès de Katherine Johnson, figure de l'agence spatiale américaine. Elle a été rendue célèbre en 2017 dans le film "Les figures de l'ombre". En 2017, elle est l'objet d'un film au cinéma, "Les figures de l'ombre", interprétée par l'actrice Taraji Penda Henson qui dévoile le rôle ingrat et ignoré de nombreuses femmes noires qui, dans l'Amérique ségrégationniste des années 1950 et 1960, ont contribué aux succès des missions de la Nasa dans l'espace.

La scientifique était d'ailleurs restée relativement inconnue jusqu'à ce que le président Barack Obama lui décerne en 2015 la médaille présidentielle de la Liberté, l'une des plus hautes distinctions civiles des États-Unis.

C'est seulement en 1958 que son équipe a été intégrée à d'autres divisions de la NASA, pour faire partie du premier programme de vol spatial habité des États-Unis.

Ses calculs avaient permis aux Etats-Unis de conquérir la Lune.

Lorsque John Glenn fut sur le point de réaliser le premier vol orbital américain en 1962, il demanda qu'elle refasse les calculs de sa trajectoire après ceux des premiers ordinateurs.

Ses calculs ont permis d'envoyer le premier américain dans l'espace puis des astronautes en orbite et sur la Lune.

"La Nasa lui a rendu hommage ce lundi".

Katherine Johnson a permis "d'éliminer les barrières raciales et liées au sexe", a de son côté salué la NAACP, la plus grande organisation de défense des Noirs aux Etats-Unis.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL