Le géant écrase la concurrence: Google attaqué par Bruxelles à Luxembourg

Xavier Trudeau
Février 12, 2020

La lettre de lundi a été rendue publique deux jours avant des plaidoiries très attendues devant la justice européenne à Luxembourg dans une affaire similaire, pour laquelle Google fait appel.

"Selon ses détracteurs, parmi lesquels ne figurent pas certaines plates-formes incontournables comme Airbnb ou HomeAway, l'entreprise américaine abuserait en effet de se position dominante dans la recherche en ligne - dans ce cas précis, pour la recherche de locations de vacances - afin de favoriser son propre service, au détriment de ses rivaux".

La bagarre entre l'exécutif européen, gardien de la concurrence, et le géant américain dure depuis dix ans. Google a été mis trois fois à l'amende, pour un montant total de 8,25 milliards d'euros, dans trois affaires anti-trust.

La lettre est intervenue alors que Google se préparait mercredi à une bataille juridique contre la première des trois amendes antitrust imposées par Vestager pour avoir utilisé sa domination pour promouvoir son service de comparaison de prix, évitant ainsi ses rivaux plus petits. Deux mois et demi plus tard, l'américain déposait un recours à Luxembourg.

"Si Google avait dû faire face à la décision de la Commission en 2008, il n'aurait pas eu d'autres options que d'abandonner ses technologies innovantes", a déclaré l'avocat de la firme américaine, Thomas Graf, au premier jour des plaidoiries. "Ce classement et cet affichage favorables assurent au service de Google plus d'attention et de clics de la part des utilisateurs que n'importe quel service concurrent, même si ceux-ci sont plus pertinents pour la requête de recherche de l'utilisateur", ajoutent les entreprises.

Dans une lettre (PDF) adressée à la Commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, six associations et une trentaine d'entreprises de voyage et location de vacances expriment leurs préoccupations concernant Google dans la recherche en ligne et avec son produit Google Vacation Rentals.

A son tableau de chasse, la Danoise a non seulement Google mais aussi Apple, sommé de rembourser à l'Irlande 13 milliards d'euros d'avantages fiscaux jugés indus.

Deux jours avant les plaidoiries, de grandes plateformes comme Expedia et Tripadvisor et des fédérations d'entreprises touristiques ont d'ailleurs dénoncé ce comportement dans une lettre à la Commission européenne. Ce dernier conteste également sa décision devant les juges européens.

M. Höppner représente aussi une firme qui a porté plainte auprès de la Commission européenne contre Google dans le secteur des sites de locations de vacances. Google a tenu à y répondre: "Nous testons actuellement un nouveau format pour les recherches spécialisées en Europe, notamment sur les emplois, les lieux et les voyages, où les gens pourraient voir un carrousel de liens directs vers des sites en haut des résultats de recherche". Et après Shopping, les juges européens devront trancher les litiges en cours liés au système d'exploitation pour smartphones Android et à la régie publicitaire de Google.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL