L'Italie décrète l'état d'urgence sanitaire — Coronavirus

Claudine Rigal
Février 2, 2020

"Deux cas de maladie sur un couple ne font pas une épidémie".

Le bilan du nouveau coronavirus s'est alourdi vendredi à 213 morts en Chine et environ 10 000 cas de contamination en Chine continentale (hors Hong Kong). Le gouvernement italien a, quant à lui, proclamé vendredi l'état d'urgence après deux premiers cas annoncés la veille.

Il a précisé que des recherches étaient menées pour "identifier rapidement" les personnes ayant pu se trouver en contact avec ces patients.

Mardi, le Royaume-Uni avait demandé aux Britanniques d'éviter tout voyage "non essentiel" en Chine.

Il convient de noter qu'après avoir confirmé les deux cas de virus dans le pays, l'Italie est donc devenue le premier pays d'Europe à suspendre les vols à destination et en provenance de Chine.

Un avion affrété par le Royaume-Uni pour rapatrier 110 Britanniques et autres ressortissants étrangers de la ville chinoise de Wuhan, d'où s'est propagé le nouveau coronavirus, a atterri vendredi en Angleterre, a constaté une journaliste de l'AFP.

Il est attendu vers 13H00 locales et GMT sur la base aérienne de Brize Norton, à environ 120 kilomètres à l'ouest de Londres.

Le gouvernement italien devrait discuter de la déclaration de l'état d'urgence nationale après avoir confirmé les deux premiers cas de nouveau coronavirus dans le pays depuis l'épidémie en Chine, a déclaré vendredi un communiqué du cabinet.

L'Italie décrète souvent l'état d'urgence pour faire face aux fréquentes catastrophes naturelles qui l'affligent, tels que les inondations ou les séismes.

L'état d'urgence est prévu pour six mois et cinq millions d'euros ont été budgétés dans un premier temps.

"D'après ce que je sais, nous sommes le premier pays européen à adopter une mesure de précaution de ce type", a indiqué M. Conte, lors d'une conférence de presse commune avec ce ministre et Giuseppe Ippolito, directeur scientifique de l'hôpital Pallanzani, spécialisé dans les maladies infectieuses.

Le couple de touristes contaminés est apparemment arrivé d'abord à Milan puis séjournait à Rome quand les symptômes de la maladie sont apparus.

"Les patients sont en bonne forme, ils sont jeunes et c'est comme s'ils avaient une grippe".

Tard jeudi, le Premier ministre Giuseppe Conte a annoncé que deux touristes chinois en visite en Italie avaient contracté le virus, ajoutant que le gouvernement avait décidé de fermer le trafic aérien à destination et en provenance de la Chine.

Le professeur a tenu à rassurer les Italiens qui commencent à être en proie à la "psychose". Aucune personne ne présenterait toutefois de symptômes du coronavirus, selon l'Agi.

"Nous sommes pratiquement sûrs qu'il n'y a pas eu d'autres contagions", a-t-il dit, soulignant que "le virus ne se transmet pas durant l'incubation, sauf exception".

Il a été transféré à l'hôpital marseillais de la Timone, a précisé Agnès Buzyn, interrogée par la presse à l'aéroport de Marignane.

"Fin août, on pourrait rentrer dans des phases cliniques, et si tout se passe bien, avoir un vaccin disponible d'ici vingt mois".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL