Massacres commis par la France : L'Algérie répond à Erdogan

Claudine Rigal
Février 3, 2020

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères, rendu public hier en fin de journée, estime, en effet, que les propos attribués par Recep Tayyip Erdogan à Abdelmadjid Tebboune étaient "sortis de leur contexte" et insinue que le volet "sensible" lié à la mémoire est une affaire algéro-française.

"Nous voyons ces derniers jours des navires turcs accompagner des mercenaires syriens arrivant sur le sol libyen (...) Je veux dire ma préoccupation quant aux agissements en ce moment même de la Turquie en contravention explicite avec ce que le président Erdogan s'était engagé à faire lors de la conférence de Berlin, c'est le non-respect de la parole donnée", a affirmé le président français. C'est le Président algérien qui me l'a dit. Je lui ai d'ailleurs demandé de nous fournir des documents qui prouvent cela. Parce que Macron ne sait pas ce qu'il s'est passé. "Il faut le lui rappeler", a déclaré Erdogan dans un discours à l'adresse de la base de son parti l'AKP, à Ankara.

Pour rappel, le président Erdogan affirme que le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lui a révélé, lors de sa récente visite, que la France coloniale avait tué 5 millions d'Algériens en 130 ans. De nombreux pays d'Afrique du Nord ont été témoins de ce type de massacres français dans leur histoire. "Le président français Emmanuel Macron ne le sait pas". "Je savais que des millions de personnes ont été tuées, mais je n'imaginais pas un tel chiffre", aurait dit Erdogan à Tebboune, selon le journal turc " Daily Sabah ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL