Mauvaise nouvelle pour Donald Trump — Frontière mexicaine

Claudine Rigal
Février 1, 2020

Mesure-phare de la campagne de Donald Trump durant les élections présidentielles de 2016, la construction d'un mur couvrant les 3 145 kilomètres de la frontière américano-mexicaine a pris du plomb dans l'aile après le refus du congrès de débloquer les fonds pour financer son élévation.

En juillet dernier, la Cour suprême américaine a autorisé l'utilisation par l'administration Trump de 2,5 milliards de dollars venus du Pentagone pour construire le mur à la frontière avec le Mexique. Cependant, certaines parties de ce mur, dans la ville de Calexio en Californie, n'ont pas résisté à de violents vents. Les panneaux d'acier sont tombés sur des arbres, de l'autre côté de la frontière à Mexicali. L'information a été donnée par des médias américains, qui ont précisé que le béton dans lequel se trouvaient les panneaux était encore humide.

La zone particulière où le mur est tombé fait partie d'un projet en cours visant à améliorer les sections existantes du mur. Par contre, dans les milieux désertiques moins peuplés, la frontière est parfois encore ouverte.

CNN rapporte que la Maison Blanche a insisté pour décrire les travaux de construction à la frontière avec le Mexique comme un "nouveau mur". "Le président est soumis à de fortes pressions pour qu'il tienne ses promesses électorales", a déclaré un ancien fonctionnaire du gouvernement, cité par la chaîne de télévision américaine.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL