Municipales : Agnès Buzyn remplace Benjamin Griveaux comme tête de liste à Paris

Pierre Vaugeois
Février 18, 2020

Selon les informations recueillies par franceinfo, la ministre de la Santé a été convaincue par le président de la République lui-même de reprendre la tête de la campagne, après le désistement de Benjamin Griveaux.

Les messages et vidéos de Benjamin Griveaux proviendraient d'une discussion privée sur Messenger (la messagerie de Facebook) entre Benjamin Griveaux et Alexandra de Taddeo, en mai 2018.

Anne Hidalgo doit également faire avec la concurrence de David Belliard, conseiller de Paris et candidat EELV. Il pourrait également être auditionné dans l'affaire de la diffusion des vidéos intimes de Benjamin Griveaux. Griveaux n'arrivait qu'en troisième position dans les sondages, derrière la maire socialiste Anne Hidalgo et Rachida Dati, du parti de droite Les républicains (LR). Les deux frères ennemis de la majorité suivent de loin, mais sont toujours en capacité de se maintenir au second tour, tandis que David Belliard montre, sondage après sondage, que la municipalité socialiste devra lui laisser une place de choix en cas de victoire.

Le député LREM de l'Isère Olivier Véran, médecin et rapporteur du projet de loi organique sur la réforme des retraites, est fortement pressenti pour la remplacer.

Et ce après que des vidéos à caractère sexuel eurent été largement relayées sur les réseaux sociaux, le poussant à abandonner la course électorale. Il a affirmé vendredi avoir été à l'origine de la mise en ligne de ces images.

Il a été placé en garde à vue samedi après-midi, dans le cadre d'une autre enquête ouverte pour des violences commises le soir du 31 décembre dans un appartement parisien.

Sur LCI, l'avocat de Benjamin Griveaux, Richard Malka, a déclaré que la plainte avait été déposée contre X.

Sa compagne âgée de 29 ans est en garde à vue depuis samedi soir pour la même affaire. Selon une source proche du dossier, c'est elle qui aurait été la destinataire desdites vidéos.

Pas de quoi pourtant a priori, pour Piotr Pavlenski, le faire expulser du territoire, comme y ont appelé plusieurs élus... dont Joachim Son-Forget, qui n'est plus à un paradoxe près.

Le retrait de Benjamin Griveaux a provoqué une onde de choc politique et contraint le parti présidentiel à lui trouver dans l'urgence un successeur pour briguer la Mairie de Paris aux municipales de mars.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL