Omar Sy drôle et touchant en père veuf pour Michel Hazanavicius — Cinéma

Pierre Vaugeois
Février 14, 2020

Réal.: Michel Hazanavicius. Avec Omar Sy, Bérénice Bejo, François Damiens, Théo Hellermann. "OSS 117 " décapants, il conquiert Hollywood avec un film impossible, muet en noir et blanc (" The Artist "). L'aller-retour entre les deux univers ne fonctionne pas, les acteurs surjouent - en particulier Omar Sy et François Damiens -, les histoires d'amour parallèles de Sofia et de son papa sont trop prévisibles.

Tous les soirs, Djibi raconte à sa fille Sofia des histoires quil crée pour elle, où un prince triomphe du diabolique Pritprout. Maintenant, elle veut se raconter ses histoires toute seule. Les rapports entre père et fille sont finement observés mais cela ne suffit pas pour amuser ou émouvoir profondément.

Deux producteurs lui ont proposé cette histoire et le réalisateur, père de quatre enfants, a été séduit par l'idée de s'aventurer sur les chemins de l'enfance et de faire un film "que ses enfants pourraient voir".

Le toujours populaire Omar Sy (hélas guère convaincant ici) est ce père qui peine à accepter que sa fille grandisse et doit apprendre à la laisser devenir adulte. "Et si ce qui se passe dans la réalité est assez simple, voire banal (un papa confronté au fait que sa fille grandit), dans l'imaginaire, les conséquences sont énormes, ça devient une aventure épique!". Hazanavicius complète à sa façon la série de BD de Riad Sattouf Les Carnets dEsther, sans doute la plus affûtée des visions contemporaines sur ladolescence.

Le Prince a peur de perdre sa place dans le monde imaginaire car le père a peur de perdre la sienne auprès de sa fille dans la vie réelle: leurs destins sont liés. Le postulat de début du film est étonnant car il s'agit de représenter joyeusement une cellule familiale resserrée autour du couple père-fille après la mort précoce de la mère en constatant peu à peu que tout, dans le récit du monde onirique, conduit en direction des tunnels où erre sans fin le peuple des limbes, les désormais sans-grade, les ringards, les disparus, vieux jouets, amours anciennes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL