Premier décès à Hong Kong, le deuxième hors de Chine continentale — Coronavirus

Evrard Martin
Février 4, 2020

L'épidémie serait apparue en décembre dernier sur un marché qui vendait du gibier dans la capitale provinciale de Hubei, Wuhan. Shanghai comme Shenzhen ont plongé d'environ 8%. L'information ravive les inquiétudes sur la propagation du virus qui a déjà fait 360 morts et contaminé plus de 17'200 personnes.

Parallèlement, les opérations de rapatriement d'étrangers se trouvant en Chine se poursuivent: un deuxième avion français ramenant des étrangers de 30 nationalités différentes depuis Wuhan a atterri dimanche sur une base militaire dans le sud-est de la France. Le pays s'efforce d'en importer d'Europe, du Japon et des Etats-Unis, selon la même source.

Le bilan de l'épidémie de coronavirus est désormais de 425 morts et a dépassé les 20 400 cas.

Deux grandes villes de l'est de la Chine, éloignées de plusieurs centaines de kilomètres de l'épicentre de l'épidémie en cours, ont annoncé mardi des mesures de restriction aux mouvements à leurs habitants pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

La maladie a en outre provoqué un décès, rendu public dimanche, hors de Chine: celui d'un Chinois arrivé aux Philippines en provenance de Wuhan.

Dimanche, le confinement a été étendu à Wenzhou (prononcer Wenn-djo), ville portuaire de plus de 9 millions d'habitants située à quelque 800 km à l'est de Wuhan. Face à un système hospitalier débordé, cette métropole a accueilli lundi les premiers malades dans un nouvel hôpital construit en dix jours, a indiqué le Quotidien du Peuple. Un autre encore plus grand (1 600 lits) est en construction et devrait ouvrir dans quelques jours. Ces derniers ont été testés négatifs.

Chute des bourses chinoises. "Il s'agit du premier décès signalé en dehors de la Chine", a déclaré le représentant de l'OMS aux Philippines, Rabindra Abeyasinghe.

S'adressant à la presse, la porte-parole de la diplomatie chinoise s'en est prise aux Etats-Unis, accusant ce pays de "semer la panique " par ses restrictions et donner "un très mauvais exemple ". Cette mesure s'applique également aux personnes n'ayant effectué qu'un transit en Chine continentale, à Hong Kong ou Macao.

L'OMS a classé jeudi l'épidémie comme "une urgence de santé publique de portée internationale" et de nombreux pays ont annoncé des mesures exceptionnelles. L'épidémie s'est ensuite répandue au-delà du Hubei lorsque des citoyens chinois ont voyagé à travers le pays et dans le reste du monde, notamment à l'occasion des traditionnelles festivités du Nouvel An chinois. C'était le " cas numéro 13 " à Hong Kong, qui compte pour le moment 15 patients confirmés.

Une femme au visage recouvert d'un masque de protection marche dans une rue de Pékin après une chute de neige, le 2 février 2020.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL