Roman Polanski aux César 2020 : des associations féministes appellent au boycott

Pierre Vaugeois
Février 13, 2020

Le réalisateur du film "J'accuse" est le plus nominé aux César, avec 12 citations: 12, comme le nombre de femmes qui l'accusent de viols pédocriminels, précisent les féministes qui ont demandé aux votants de ne pas donner leur voix au film de Polanski.

"Les gens ont voté, ils ont admiré ceci, cela, tel aspect technique, tel acteur", a estimé pour sa part Arnaud Desplechin au sujet de "J'accuse".

L'actrice Nina Meurisse, nommée dans la catégorie meilleur espoir féminin pour "Camille", a de son côté affirmé qu'elle n'avait pas vu "J'accuse" et n'irait pas le voir, car elle "ne portait pas les valeurs de son réalisateur".

Après la signature par 200 personnalités d'une pétition à charge contre l'Académie, une dizaine d'associations féministes ont appelé à voter contre Roman Polanski aux César dans une lettre ouverte publiée mardi 11 février par Le Parisien. Après la polémique liée à la sortie de J'accuse, le film de Roman Polanski, des organisations féministes appellent maintenant à voter contre lui lors du premier tour des récompenses du cinéma français.

Le malaise était cependant palpable au sujet du grand absent, Roman Polanski, visé par une nouvelle accusation de viol de la Française Valentine Monnier depuis novembre et dont le thriller historique sur l'affaire Dreyfus est en tête des nominations avec "Les Misérables" de Ladj Ly (12 nominations aussi en comptant celle pour le prix du public).

La lettre revient également sur le mouvement #Metoo qui, selon les associations, n'a pas eu l'effet espéré en France. "Refuser de prendre position, célébrer un agresseur comme Polanski, c'est soutenir le système d'impunité des violences masculines, et museler la parole des victimes", poursuivent-elles, lui assurant qu'il se "trompe" en refusant "les positions morales". Osez le feminisme! fait ainsi référence à Harvey Weinstein qui, en ce moment, est jugé pour les accusations d'agressions sexuelles dont il fait l'objet.

Nous ne pouvons pas "séparer l'homme de l'artiste " quand Polanski lui-même, dans le dossier de presse du film, parle "d'accusations mensongères, procédures juridiques pourries ". "12 nominations aux César pour le film 'J'accuse' de Roman Polanski".

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL