" Trop de négativité autour du PSG " — Leonardo

Solenn Plantier
Février 11, 2020

Le président de l'Olympique lyonnais allume contre-feu sur contre-feu, égratignant l'une de ses cibles préférées: l'OM. En l'absence de Neymar, l'ancien Madrilène a porté le PSG sur son dos durant 45 minutes.

Lyon ne va pas fort. Avec un seul point pris en trois matchs, les hommes de Rudi Garcia marquent le pas au classement, 9es avec désormais 8 longueurs de retard sur Rennes (3e) et 16 sur Marseille (2e). "Ça va être difficile, l'atmosphère sera favorable à Lyon, mais on adore ce genre de derby". Et ce malgré un trou d'air coupable en début de seconde période et un scénario semblable au match précédent, à Nantes (victoire 2-1). Car on a le droit d'être content de temps en temps. Ce n'est pas normal. C'est un défaut de jeunesse.

"Il y a trop de négativité. Rien n'est fait, mais on va désormais se concentrer sur le match couperet de mardi face au deuxième du championnat en Coupe de France", a déclaré le technicien en conférence de presse. Après, avec l'entrée de Sarabia, ça a été un peu plus compliqué. On commence à dire que cette équipe n'est pas prête, j'ai entendu que le niveau de la L1 n'était pas assez bon pour le PSG en LdC, que le club ne savait pas gérer les stars. Et sur le premier but qu'on encaisse, on peut avoir une grosse situation si Moussa sert Rayan. Oh arrête! On va jouer un match qu'on va essayer de gagner, on est en condition pour le faire, et si on perd on va essayer l'année prochaine. Le podium? Ce n'est pas le problème de ce soir. C'est d'avoir perdu à Nice et de n'avoir pas gagné contre Amiens. C'est là où c'est problématique. On ne peut plus se permettre beaucoup de faux pas.

Pour autant, malgré la mauvaise dynamique du moment, le bilan sportif de Rudi Garcia est-il aussi insuffisant qu'on pourrait le penser?

Comme à chaque fois ou presque que Neymar libère la place sous les projecteurs, El Fideo ne se prive de passer sous le feu de la rampe. Ce qui ne l'a pas empêché pas de régler ses comptes avec certains, une main de fer dans un gant de velours, tout ça, tout ça. Il a été très bon, ça a été un point vraiment positif. Y a la décision à chaud puis la possibilité de revoir les choses.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL