Une mère réunie avec sa fille défunte grâce à la réalité virtuelle

Pierre Vaugeois
Février 11, 2020

Voudriez-vous revoir un de vos proches disparus? En effet, les téléspectateurs qui ont regardé le documentaire " I Met You ", diffusé sur la chaîne sud-coréenne MBC, ont assisté aux retrouvailles virtuelles entre une maman, Jang Ji-sung, et sa fille Nayeon, décédée en 2016 à l'âge de sept ans d'une maladie incurable, rapporte 20 Minutes.

Grâce au projet, qui a demandé 8 mois de développement à léquipe de production, elle a pu interagir avec sa fille dans un parc virtuel familier, et même fêter lanniversaire de lenfant, avant quelle ne sendorme et ne sévapore avec lenvol dun papillon lumineux. La réalité virtuelle avance vite et des expériences similaires pourraient être conçues sur mesure pour aider des personnes endeuillées.

Afin d'assurer le rendu le plus réaliste possible, les développeurs se sont appuyés sur la gestuelle d'une autre enfant ainsi que sur les documents renseignant au maximum le physique et le comportement de Nayeon. Elle essaye de câliner sa fille, de lui passer la main dans les cheveux, de la serrer contre elle. Elle se comporte comme un véritable enfant, elle s'adresse à sa mère, et fête même son anniversaire avec elle avant de disparaitre.

VR : une maman revoit sa fille décédée grâce à la réalité virtuelle, et c’est poignant (Vidéo)
Ils recréent sa fille décédée grâce à la réalité virtuelle... et la lui font rencontrer

A lire:La réalité virtuelle à l'hôpital, nouvel analgésique?

"J'ai rencontré Nayeon, qui m'a appelé en souriant, pendant très peu de temps, mais ce fut un moment très beau. Je pense que j'ai fait le rêve que j'ai toujours voulu", a réagi la jeune maman auprès de Aju Business Daily, après cette expérience très troublante qui pose beaucoup de questions éthiques. Mais quel impact à cette technologie sur le long processus de deuil? Pour sa mère Jang Ji-Sung, ce drame a été particulièrement douloureux à vivre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL