Vaccination géante contre le pneumocoque à Marseille : "Tout le monde est inquiet"

Evrard Martin
Février 3, 2020

Il n'y a aucun lien avec le coronavirus chinois. C'est sur les équipes travaillant à bord de ce navire qu'une infection par pneumocoque s'est déclarée, 13 cas au moins étant constatés (certains dans un état grave ayant nécessité une hospitalisation en soins intensifs). Quelque 4.000 travailleurs d'un chantier naval marseillais ont commencé à être vaccinés lundi 3 février, après la découverte d'une infection à pneumocoque, a annoncé l'Agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué.

L'Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d'Azur va mobiliser une quinzaine d'équipes pour mener cette opération de vaccination d'envergure afin de protéger les travailleurs potentiellement exposés sur le chantier. Toutes travaillaient plus précisément sur le Norwegian Cruise Line, un géant des mers à sec dans la "forme 10", la plus grande forme de réparation navale de Méditerranée et la 3e plus grande au monde, où sa coque est entretenue et son intérieur modernisé. Suite à l'alerte, différentes mesures sanitaires sont été mises en place sur le chantier, dont le port d'un masque et le lavage régulier des mains pour éviter la propagation de la bactérie. Hier [samedi] on a eu un nouveau cas positif de cette bactérie qui n'était pas logé dans ces bateaux-hôtels, explique Daniel Tartaro. "Il peut causer des infections pulmonaires et ORL (otites, sinusites), mais peut également être à l'origine de formes plus sévères d'infections invasives pour 10 à 30% des patients", précise l'ARS. Sa transmission est directe de personne à personne, par l'intermédiaire des secrétions d'un malade.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL